Ch. d’Europe : Martinot-Lagarde et Kwaou-Mathey sur le podium du 110m haies

Panoramic


Pascal Martinot-Lagarde a tout donné mais cède son titre européen. Quatre ans après sa victoire à Berlin, le chef de file du 110m haies tricolore s’est incliné par la plus petite des marges face à la référence européenne de la saison. Vainqueur de sa demi-finale en 13’’35, « PML » avait donné rendez-vous pour la finale mais c’est bien Asier Martinez qui a fini par avoir le dernier mot. L’Espagnol, meilleur coureur européen lors des derniers Mondiaux avec le bronze derrière les Américains Grant Holloway et Trey Cunningham, a su prendre le meilleur sur Pascal Martinot-Lagarde pour… un millième de seconde. Revenu sur son adversaire après un départ pas forcément optimal, le Français a cassé sur la ligne mais, alors que les deux coureurs ont été chronométrés en 13’’14, meilleure performance continentale de l’année, les millièmes ont tourné en faveur d’Asier Martinez, qui succède à son dauphin au palmarès des championnats d’Europe et qui confirme qu’il est le numéro 1 en Europe cette année.


Kwaou-Mathey accompagne « PML » sur le podium


Derrière les deux favoris de cette finale, on a encore vu du bleu-blanc-rouge ! Deuxième de sa demi-finale derrière Asier Martinez en début de programme, Just Kwaou-Mathey n’a pas su faire mieux mais, coupant la ligne d’arrivée en 13’’33, il s’empare de la médaille de bronze pour deux centièmes de seconde face au Suisse Jason Joseph. Alors qu’Aurel Manga n’a pas pu passer le cap des demi-finales, Sasha Zhoya a commis une faute sur les dernières haies. Le champion de France de la discipline prend la huitième et dernière place de cette finale (16’’51). « Il y a quatre ans, à Berlin, c’était quatre millièmes de seconde contre Sergey Shubenkov, a rappelé Pascal Martinot-Lagarde au micro de France Télévisions après cette finale. Asier Martinez a fait une saison incroyable cette année et l’année dernière. On ne peut pas gagner tout le temps. Regardez aujourd’hui, c’est lui qui fait le cassé du renard. J’ai tout donné, je me suis jeté mais je n’ai pas tenté le saut du Portugais en série. Ma saison, elle est ce qu’elle est. J’ai tout donné, il y a une médaille d’argent, je suis très content. » Après Jules Pommery et Jean-Marc Pontvianne, le total de médailles des Bleus monte à quatre.

>