Athlétisme : Florian Rousseau n'est plus directeur de la performance de la FFA

Le bilan décevant de l’athlétisme français à Tokyo a fini par avoir des conséquences. Alors que Kevin Mayer a ramené du Japon la seule médaille remportée par l’équipe de France olympique dans la discipline, Florian Rousseau a décidé de jeter l’éponge. L’ancien triple champion olympique de cyclisme sur piste, directeur de la haute performance de la Fédération Française d’athlétisme (FFA) depuis janvier 2020 a annoncé qu’il quittait ses fonctions avec effet immédiat quelques jours après avoir reçu l’approbation du Bureau Fédéral. « La Fédération sortait de mondiaux difficiles. Il fallait retrouver de la sérénité et installer la cellule haute performance aux côtés des élites comme auprès de la génération 2024, a déclaré Florian Rousseau dans un communiqué de la FFA. Même si j'ai été déçu par les résultats à Tokyo, qui auraient pu être meilleurs, je suis satisfait du résultat des jeunes, et des autres actions mises en place autour de l'équipe de France. » L’ancien coureur aux dix titres mondiaux sur piste ajoute avoir « réalisé (sa) mission ».

Giraud surpris par la décision de Rousseau


Pour justifier sa décision auprès de ses dirigeants, Florian Rousseau a invoqué des « raisons personnelles ». Une démission qui, aux yeux du président de la FFA André Giraud, est une véritable surprise. « J'étais satisfait de son travail et de son bilan, j'ai été surpris, mais je respecte sa décision, a confié le patron de l’athlétisme français dans ce communiqué. Il m'a parlé de raisons personnelles, je n'en sais pas plus. Je vais devoir recruter un nouveau couple. » Une démission qui vient chambouler un peu plus l’organisation du haut niveau au sein de la FFA. En effet, depuis la démission de Patrice Gergès en décembre dernier, Anne Barrois assure les fonctions de Directrice Technique Nationale par intérim sans volonté de prolonger l’aventure. Le nom de Patrick Ranvier, qui occupait le même poste au sein de la Fédération Française d’aviron, est souvent cité mais le Ministère des Sports freine des quatre fers la procédure de nomination. De son côté, Florian Rousseau pourrait revenir à ses premières amours. En effet, selon le quotidien L’Equipe, il serait attendu à la Fédération Française de cyclisme.

>