Avec Siakam à 44 points, les Raptors croquent les Pelicans

REUTERS

Les Toronto Raptors, champions en titre, ont surclassé les New Orleans Pelicans (122-104) dans la nuit de vendredi à samedi à domicile où Pascal Siakam a inscrit 44 points et égalé son record personnel en NBA.

Outre son festival de points, l'ailier fort camerounais, qui a été l'un des artisans du titre historique de Toronto la saison passée, a capté 10 rebonds, terminant co-meilleur joueur de la partie dans ce registre avec l'intérieur des Pelicans Derrick Favors. 

Siakam, 25 ans, a aussi délivré quatre passes décisives lors d'un match maîtrisé par son équipe malgré les blessures du meneur américain Kyle Lowry (doigt) et de l'ailier espagnol Serge Ibaka (cheville) en cours de jeu.

La franchise canadienne a enregistré plus de vingt points d'avance à la mi-temps (75-53) et a continué de contrôler la partie pour signer un sixième succès en huit rencontres. 

Le meneur américain Fred VanVleet a apporté sa pierre à l'édifice en réalisant un double-double (12 pts, 11 passes décisives). L'ailier anglo-nigérian Ogugua "OG" Anunoby s'est lui aussi illustré, avec 21 points et 7 rebonds.

Du côté des Pelicans, le meneur Lonzo Ball a éprouvé de grandes difficulté et n'a pas mis les pieds sur le parquet dans le dernier quart-temps. Il a terminé la partie avec seulement 5 points et commis 4 pertes de balles. 

Brandon Ingram et Jrue Holiday, auteur respectivement de 27 et 16 points, se sont bien battus mais les Raptors étaient trop forts. 

7e succès consécutif pour Lakers

 

Les deux font la paire: Anthony Davis et Lebron James ont cumulé 51 points dans la nuit de vendredi à samedi pour guider les Los Angeles Lakers vers la victoire face au Miami Heat (95-80), la septième d'affilée en NBA.

Davis a terminé meilleur marqueur du match avec 26 points juste devant James, auteur de 25 points dont 12 dans le dernier quart-temps.

"Le King", qui a aussi capté 4 rebonds et délivré 6 passes décisives, a vu sa série de triple-double s'arrêter à trois matches d'affilée. Mais l'ancien joueur du Heat, qu'il avait conduit deux fois au titre (2012, 2013), a ajouté une ligne à ses records en marquant au moins 20 points dans 1000 matches. 

"L'équipe a de la résilience. Nous sommes capables de rebondir et nous ne nous laissons pas déstabiliser. Ce n'est pas commun pour des joueurs qui jouent depuis si peu de temps ensemble", a apprécié James, devenu le premier joueur des Lakers à réaliser trois triple-double consécutifs depuis 32 ans et un certain Magic Johnson. 

Depuis leur défaite inaugurale lors du derby contre les Clippers, les Lakers ont donc empilé sept victoires de rang avec cette nouvelle performance qui s'est dessinée dans les dernières minutes. Le Heat, 2e à l'Est avant ce choc, après un succès probant la veille face à Phoenix (124-108), a pu compter sur Jimmy Butler (22 pts) et le Slovène Goran Dragic (19 pts) mais cela n'a pas suffi.


Les 60 points insuffisants de Lillard


                
Damian Lillard est lui devenu le premier joueur de la saison à marquer 60 points (1 de plus que son record personnel) mais cela n'a pas suffi non plus pour éviter une défaite à Portland face à Brooklyn (119-115), emmené par Spencer Dinwiddie (34 pts). 


Philadelphie s'est incliné de justesse devant Denver (100-97) malgré les 19 points et 15 rebonds du pivot camerounais Joel Embiid. Son vis-à-vis, le Serbe Nikola Jokic, a répliqué, lui aussi avec un double-double (26 points, 10 rebonds). Golden State, finaliste sortant, a chuté aussi, face à Minnesota (125-119 a.p.) en dépit d'un D'Angelo Russell déchaîné (52 pts).

A Milwaukee, le Utah Jazz s'est imposé à l'arraché (103-100) grâce à un superbe panier primé de l'artilleur serbe Bogdan Bogdanovic, meilleur marqueur du match avec 33 points. En face, le meilleur joueur (MVP) de la précédente saison régulière, le Grec Giannis Antetokounmpo, s'est démené (30 pts). En vain. 

A Dallas, le duo Doncic-Porzingis a cumulé 66 points, avec un record personnel battu par le premier (38), mais pas suffisant pour battre les New York Knicks.