GP d'Italie: première victoire pour Petrucci, Marquez engrange les points

AFP

L'Italien Danilo Petrucci (Ducati) a remporté dimanche sa première victoire en MotoGP en triomphant chez lui sur le circuit du Mugello (Italie) devant l'Espagnol Marc Marquez (Honda) qui en profite pour accroitre son avance au championnat du monde.

Un autre pilote italien de Ducati, Andrea Dovizioso, a terminé à la 3e place, offrant un bon résultat à la firme italienne dont le siège est proche du circuit toscan. Le Français Fabio Quartararo (Yamaha), qui partait en 2e position, a terminé 10e après un départ raté.

"C'est incroyable, je suis aux anges", a déclaré Petrucci qui monte à 28 ans pour la première fois sur la plus haute marche du podium après avoir terminé 8e du championnat du monde en 2017 et 2018. "Devant mon public et dans ma ville, c'est incroyable, je ne peux décrire mes sentiments", a-t-il ajouté devant une foule italienne en délire.

"Au début de la saison je me disais que je ne gagnerais jamais en MotoGP", a affirmé plus tard Petrucci, pilote très populaire dans le paddock, en dédiant sa victoire à son équipier Dovizioso. "Je m'excuse de l'avoir battu mais je voulais vraiment gagner aujourd'hui et c'est une victoire pour Ducati", a-t-il ajouté.

"J'ai atteint mon but pour cette année qui était de gagner une course, maintenant nous devons gagner le championnat avec Ducati", a poursuivi Danilo Petrucci, visiblement très ému et qui n'a un contrat avec l'écurie officielle Ducati que pour cette année. 

Parti en pole position, Marc Marquez a dû lutter avec les pilotes Ducati jusque sur la ligne d'arrivée ainsi qu'avec Alex Rins (Suzuki), parti de très loin sur la grille mais qui a effectué une superbe remontée.

Les quatre pilotes se sont doublés à plusieurs reprises mais c'est Petrucci qui a trouvé dans le dernier tour sur ce circuit très rapide la vitesse suffisante pour s'imposer de 4 centièmes devant Marquez et 3 dixièmes devant Dovizioso. Ce dernier pilote avait battu lors des essais libres le record de vitesse maximale en MotoGP avec 356,7 km/h.
                  
- Rossi au tapis -                  
                  
Marc Marquez, quintuple champion du monde dans la catégorie et champion sortant, profite de sa 2e place pour accroître son avance au championnat du monde à 12 points sur Andrea Dovizioso, 27 sur Alex Rins et 33 sur Petrucci. Au championnat constructeurs, Honda a 121 points devant Ducati (115), Suzuki et Yamaha (88), KTM (38) et Aprilia (31).

"Quand j'ai vu au départ que je ne pouvais créer un écart, je me suis dit, aujourd'hui ce n'est pas le jour. J'ai décidé de conduire une course défensive et je suis heureux avec les 20 points" de la 2e place, a dit l'Espagnol.

Quant à "Dovi", il a estimé que "nous avons fait la course que nous voulions. Il faisait très chaud et je voulais être en tête dans le dernier tour mais Dani nous a dépassés. L'adhérence n'était pas suffisante pour tenter quelque chose de désespéré et Rins m'a presque dépassé", a ajouté l'Italien. "Au championnat, nous perdons un peu de points mais je suis vraiment heureux pour Petrucci car le Mugello c'est la meilleure épreuve à remporter pour nous".

"Mais si Marc a pu faire la course avec nous, c'est que nous sommes trop lents", a-t-il constaté, les Ducati étant très rapides en ligne droite mais "il est plus rapide que nous dans le milieu des virages".

Le héros local, le septuple champion du monde dans la catégorie, Valentino Rossi (Yamaha), a chuté alors qu'il ne s'était qualifié qu'en 18e position et faisait une course anonyme.

Les espoirs soulevés par la 2e place sur la grille du jeune français Fabio Quartararo ne se sont pas concrétisés après un départ raté qui l'a fait chuter à la 10e place à l'arrivée, alors que l'autre Français en MotoGP, Johann Zarco, n'a pu faire mieux que 20e sur sa KTM.