GP de France: Victoire de Marquez qui se donne de l'air au championnat

AFP

L'Espagnol Marc Marquez (Honda) a remporté dimanche le GP de France moto devant les Italiens Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci (Ducati), se donnant un peu d'air au classement provisoire du championnat du monde.

Marquez, quintuple champion du monde et champion en titre, a dominé la course qui s'est déroulée sur une piste sèche malgré les menaces de pluie. Il remporte ainsi sa 47e victoire en MotoGP et offre à Honda sa 300e victoire en Grand Prix.

"C'est toujours difficile au Mans", a estimé Marquez après l'arrivée, soulignant que les Ducati étaient toujours très rapides sur le tortueux circuit Bugatti.

Avec 95 points, il compte désormais 8 points d'avance sur Dovizioso et 20 sur Alex Rins (Suzuki) qui n'a pu faire mieux que 10e dimanche. Valentino Rossi (Yamaha) est lui 4e avec 72 points.

Le Français Fabio Quartararo (Yamaha), qui partait en 10e position sur la grille, a terminé 8e après avoir raté son départ mais effectué une belle remontée.

Le surprenant Australien Jack Miller (Ducati), parti en troisième position, est parvenu à se maintenir en tête pendant les premiers tours devant Marquez avant que le champion espagnol ne reprenne son bien au 4e tour.

Un groupe de quatre pilotes composé de Marquez, Miller, Dovizioso et Rossi s'est alors détaché avant que Marquez et Miller ne prennent un peu d'avance sur les deux Italiens puis que le champion espagnol ne se détache.

Derrière le pilote Honda, les Ducati officielles de Dovizioso et Petrucci ont ensuite pris le meilleur sur la machine semi-officielle de  Miller, Rossi s'accrochant à la 5e place. 

Zarco n'a pu faire mieux que 13e, encore une fois largement distancé par son coéquipier au sein de l'écurie KTM d'usine, l'Espagnol Pol Espargaro, qui a fini la course à une brillante 6e place.

Le coéquipier de Rossi chez Yamaha, l'Espagnol Maverick Vinales, qui s'était montré rapide aux essais libres, a lui terminé son weekend après une dizaine de tours dans les graviers après un accrochage avec l'Italien Francesco Bagnaia, le coéquipier de Jack Miller chez Ducati-Pramac.