Casanova et Toulouse, c'est fini

AFP

"C’est compliqué de retourner avec son ex", avait lancé l’an dernier Hatem Ben Arfa, philosophe à ses heures perdues, lorsqu’on lui avait demandé s’il envisageait un retour à Nice. Alain Casanova et les dirigeants toulousains ne diront certainement pas le contraire après l’annonce, jeudi, du renvoi de l’entraîneur de 58 ans.

"Le Toulouse Football Club et Alain Casanova ont décidé ce jeudi matin, d’un commun accord, de mettre un terme au contrat de ce dernier comme entraîneur du groupe professionnel. Le club remercie Alain Casanova pour son engagement et son professionnalisme durant toutes ses années passées au club", a annoncé le club haut-garonnais dans un communiqué, où on apprend également que Denis Zanko, directeur technique du centre de formation, assurera l’entraînement du groupe professionnel.

Entraîneur du TFC de 2008 à 2015, il était revenu en juin 2018, après un intermède à Lens (2016-2017), aux manettes du club où il a terminé sa carrière de joueur, en remplacement de Mickaël Debève. Après avoir terminé le dernier exercice à la 16e place, avec 4 points de plus que le barragiste, Dijon, le "Téf" restait sur cinq matches sans victoire et occupe actuellement le 18e rang du classement. Un bilan (11 victoires en 51 matches) visiblement insuffisant aux yeux du président Olivier Sadran. C’est le troisième entraîneur remercié depuis le début de saison, après Ghislain Printant (Saint-Etienne) et Sylvinho (OL).