Coupe du Roi - Real Madrid: "Un échec pour moi", admet Zidane

Reuters

"C'est un résultat logique, l'adversaire a fait son match et pas nous. Je suis le responsable de tout ça et c'est un échec pour moi", a dit Zidane en conférence de presse, reconnaissant avoir vécu sa pire soirée comme technicien du Real.

"Ce soir, c'est un coup très dur. C'était une confrontation en aller-retour, avec deux matches, et nous avions fait ce que nous devions faire à l'aller (1-0). Mais ensuite, à la maison, on ne peut pas entamer un match comme ça. Je suis le responsable, c'est moi qui fais l'équipe et je me suis trompé à beaucoup d'égards. C'est très dur, personne ne s'y attendait, moi le premier, mais c'est le football", a-t-il souligné.

Relégué à 19 points du leader Barcelone en Championnat d'Espagne, éliminé de la Coupe du Roi, l'équipe double championne d'Europe en titre n'a désormais plus que la Ligue des champions pour tenter de sauver sa saison.

Et Zidane a reconnu qu'il jouait peut-être son poste en cas de nouvel échec en huitièmes de C1 face à l'épouvantail Paris SG (14 février, 6 mars).

"C'est clair, c'est très clair", a dit le Français, qui a pourtant prolongé récemment jusqu'en 2020.

"Je suis l'entraîneur et je dois trouver les solutions. Nous en avons trouvé, mais pas assez régulièrement. Je dois assumer la situation. Je vais continuer à me battre, à travailler, je vais essayer de trouver des choses pour que l'équipe soit plus performante", a-t-il asséné, se disant "en colère" contre lui-même.

"C'est un coup très dur, mais 2018 n'est pas terminé. Nous devons faire face tous ensemble, nous relever demain, et nous aurons un match samedi (à Valence) puis le 14 (février) un autre match", a conclu Zidane.