Ligue Europa - Marseille : Payet, un match pour l’histoire

Reuters

C’est un obstacle gargantuesque qui se dresse devant l’Olympique de Marseille et Dimitri Payet. Ce mercredi soir, en finale de la Ligue Europa, le club de Rudi Garcia croise le fer avec l’Atlético Madrid, valeur sûre espagnole et cador européen. Si la tâche s’annonce ardue pour l’équipe française, la récompense pourrait bien valoir son pesant d’or pour le numéro 10. L’ancien joueur de Saint-Etienne, un temps incertain, a l’occasion de remporter son premier trophée collectif, et de jouer ses derniers atouts pour s’envoler en Russie cet été avec les Bleus.

West Ham 2016, Marseille 2018 ?
 

A y regarder de près, la saison 2017-2018 de Dimitri Payet ressemble fortement à celle qu’il a vécue il y a deux ans de cela. En 2015-2016, avec West Ham, le Français avait connu une première moitié d’exercice quelconque (cinq buts et trois passes décisives toutes compétitions confondues), avant de se réveiller et d’exploser au printemps. Il avait ainsi marqué sept pions et délivré 11 passes décisives après la trêve. Ecarté de l’Equipe de France à la fin de l’année 2015, il y avait logiquement fait son retour en mars 2016, pour finalement disputer l’Euro avec le succès qu’on lui connaît.

Avec Marseille, le Réunionnais a connu un début de saison aussi compliqué. Au sortir de l’année 2017, il n’émargeait qu’à deux petits buts et quatre passes décisives. Un premier bilan famélique pour celui qui devait accompagner « l’OM Champions Project » vers les sommets. Frappé dans son orgueil, le milieu offensif a redoublé d’efforts pour retrouver son efficacité devant les buts.

En 2018, il a déjà scoré huit fois et délivré 17 passes décisives toutes compétitions confondues. En Ligue 1 Conforama, il est même le joueur qui a distribué le plus de caviars, 13, à égalité avec Neymar. Absent des rassemblements de l’Equipe de France depuis octobre 2017, l’attaquant sera-t-il rappelé pour jouer les héros comme à l’Euro 2016 ? Sa prestation en finale de la Ligue Europa pourrait bien influencer le choix final de Didier Deschamps, qui annoncera sa liste des 23 jeudi soir.


L’homme fort marseillais en Ligue Europa
 

Si l’OM veut soulever le trophée mercredi soir, il devra s’appuyer sur un grand Dimitri Payet. Et, justement, le Français a été l’un des principaux artisans du bon parcours du club olympiuen dans les matchs couperets de cette édition de la Ligue Europa. Le Réunionnais compte trois buts et sept passes décisives, un record cette saison. Libéré de ses divers soucis physiques, Payet a répondu présent contre Leipzig (un but, une passe décisive, élu homme du match retour), mais également contre Salzbourg avec trois passes décisives.

Forcément, Diego Simeone, l’entraîneur de l’Atlético Madrid, est prévenu. "Ils sont dangereux offensivement. Ils ont de la profondeur, jouent de manière directe et ont des jeunes au milieu qui vont vite, a-t-il expliqué en conférence de presse. Payet est un grand joueur. Il va vite ballon au pied et joue avec la tête en même temps." Même son de cloche pour Rudi Garcia, qui fait l’éloge de son numéro 10 : "Il est en ce moment le Dimitri qu’on a recruté, a confié Rudi Garcia il y a quelques jours. C’est celui-là. Celui qui fait la différence."


A 31 ans, Dimitri Payet s’avance vers l’un des challenges les plus corsés de sa carrière. Face aux Colchoneros, l’attaquant pourrait bien tout gagner : son premier trophée et son billet en première classe pour la Russie. Mais le numéro 10 pourrait également tout perdre. Un all-in pour l’histoire.

Suivez Olympique de Marseille - Atlético Madrid à 20h45 sur beIN SPORTS 1