Les Girondins y seront bien

Icon Sport

Le vent tourne très vite à Bordeaux. Il y a une semaine, les Girondins ramenaient de La Gantoise un résultat nul sans saveur (0-0) et espéraient encore la signature de Thierry Henry comme nouveau manager. Sept jours et une victoire contre Monaco (2-1) plus tard, les voilà qualifiés pour la phase de groupes de la Ligue Europa et visiblement plus trop pressés de trouver enfin un successeur à Gustavo Poyet, l’intérimaire Eric Bedouet faisant pour l’instant l’affaire.

Cette qualification décrochée aux dépens des Belges, jeudi soir au Matmut Atlantique (2-0), va donner un peu plus de temps aux dirigeants actuels pour préparer l’avenir. Elle va déjà rapporter près de 3 millions d’euros au FCGB et calmer un peu certains supporters, pas franchement ravis de voir le club vendu au fonds d’investissement américain GACP et surtout inquiets devant la tournure que prennent les événements, entre le mercato et le dossier de l’entraîneur.

Mais une chose est sûre désormais, quelle que soit son identité, le futur coach aquitain dirigera une équipe européenne. Kamano, déjà buteur contre Toulouse et l’ASM en championnat, a rapidement mis les Girondins sur la bonne voie en profitant d’un bon service en profondeur de Lerager pour ouvrir la marque (10e). Puis Briand, sur un penalty obtenu par Kalu, a doublé la mise (64e). Place maintenant au tirage au sort, dès vendredi, qui concerna aussi l’OM et Rennes.