Castres-Urios: "Rien ne nous perturbera, absolument rien" 

Icon Sport

Au cours d'une semaine marquée par l'officialisation du nom du successeur de Christophe Urios sur le banc castrais la saison prochaine, le mot d'ordre était clair pour l'ensemble du CO.

Pas question pour Urios et son groupe de risquer de se disperser et de perdre le bénéfice de l'entrée en fanfare dans cette nouvelle saison des Champions de France, vainqueurs le week-end dernier, à Montpellier (25-20). Et bien décidés à confirmer ce samedi, pour la première à Pierre-Antoine (18h), face au LOU dans le cadre de la 2e journée du Top 14. 

"A partir de maintenant, je ne parlerais pas de mon avenir ni de ce qui se passera à Castres la saison prochaine. Ce n'est pas mon problème et rien ne nous perturbera, absolument rien", a souligné Urios, cité par La Dépêche, de manière on ne peut plus catégorique. Même son de cloche pour Matthieu Babillot : "Je connais Reggiardo, mais je n'ai pas envie d'en parler maintenant. On commence la saison on se concentre sur le présent sans évoquer le futur. Christophe est en place et on a quelque chose de beau à faire avec lui."

Babillot qui, comme Anthony Jelonch, effectue son retour face aux Lyonnais, mais le brassard de capitaine reste sur le bras de Rodrigo Cap-Ortega. Le quinze de départ subit plusieurs retouches avec les titularisations de Jody Jenneker au talonnage, mais aussi de David Smith et Armand Battle aux ailes. En revanche, Rory Kockott, bien que de retour de suspension, doit se contenter du banc au coup d'envoi.

Le XV castrais : Spedding - Battle, Combezou, Ebersohn, Smith- Urdapilleta (o),  Radosavljevic (m) - Tulou, Jelonch, Babillot - Capo Ortega (Cap), Samson - Kotze, Jenneker, Tichit.

Remplaçants : Rallier, Stroe, Moreaux, Gerondeau, Kockott, Dumora, Caminati, M.Clerc.