Theophile Laurent / Panoramic

Championnat du Monde de handball : Les Experts ont seulement l’or en tête

Notre nouveau consultant Bertand Gille, double champion olympique avec les Bleus (2008, 2012), dessine les contours de cette équipe de France et les ambitions de titre du groupe.

L’objectif

Les Bleus savent trop bien qu’une victoire dans une grande compétition internationale se construit étape par étape. Même si c’est un peu cliché de dire cela dans le milieu du sport, il faudra qu’ils accumulent au fur et à mesure du tournoi de la confiance, du vécu en fonction des forces vives du moment et qu’ils soient capables de tirer le meilleur d’eux-mêmes pour obtenir ce qu’ils sont venus chercher : la médaille d’or mondiale.

On a démontré dans le passé énormément d’aptitudes à gérer les grands évènements. Pour autant, quelque chose a un peu changé puisque pour la première fois depuis 23 ans, la France a perdu une finale (l’EDF restait sur 10 succès consécutifs en finale de compétitions majeures). Est-ce que ce revers sera un moteur de motivation et d’engagement supplémentaire ou au contraire, cela va-t-il émietter leur confiance ? Je ne sais pas. Seule la compétition sera le révélateur ultime à cette question.

Clairement, le Danemark sera l’adversaire le plus dangereux pour les Bleus. Le pays n’a jamais obtenu de couronne mondiale si je ne m’abuse (trois médailles d’argent – 1967, 2011, 2013). On peut aussi mentionner la Croatie qui possède une jolie équipe. Ils seront de vrais outsiders. Ce sont des abonnés du dernier carré mais ils ont souvent trébuché sur cette avant-dernière marche. Enfin, l’Espagne sera forcément revancharde après avoir loupé les derniers Jeux Olympiques et voudra se prouver à elle-même que c’était une injustice. Avec ces trois nations, on tient les usual suspects, les acteurs habituels des grands rendez-vous.

L’équipe type

Le joueur à suivre : le trio du banc !

J’en dénombre trois qui peuvent réellement se révéler et émerger. Kentin Mahé, grâce à sa polyvalence aussi bien en attaque qu’en défense, à sa capacité d’adaptation remarquable et à sa solide expérience internationale. Nédim Remili de par ses prestations au PSG, a démontré qu’il possédait une vraie force de caractère. Et enfin Timothey N’Guessan, qui à la faveur du forfait de Mathieu Grébille, aura une carte à jouer. Je connais particulièrement bien les qualités physiques de ce garçon et je pense qu’il fera partie des hommes à surveiller.

La liste des 16 français : 

Gardiens : Thierry Omeyer (PSG), Vincent Gérard (Montpellier)
Joueurs de champ : Luc Abalo (PSG), William Accambray (PSG), Adrien Dipanda (St Raphaël), Ludovic Fabregas (Montpellier), Michaël Guigou (Montpellier), Luka Karabatic (PSG), Nikola Karabatic (PSG), Kentin Mahé (Flensburg/ALL), Timothey N'Guessan (Barcelone/ESP), Daniel Narcisse (PSG), Olivier Nyokas (Nantes), Valentin Porte (Montpellier), Nedim Remili (PSG), Cédric Sorhaindo (Barcelone/ESP)


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement