Argentine : Simeone, 30 ans après

Panoramic

Une page se tourne pour l’Albiceleste. Eliminée en huitièmes de finale de la Coupe du Monde par la France, elle a commencé par dire adieu à Sampaoli. L’Argentine doit également se passer de Lionel Messi, qui pour le moment a décidé de faire une pause avec sa sélection. C’est dans ces conditions que Lionel Scaloni, sélectionneur intérimaire, a débarqué. Et pour sa première, il a décidé de se priver de « l’ancienne génération ». Exit par exemple les deux trentenaires, Aguero et Higuain, plus vraiment rayonnants en sélection. L’heure est au renouveau. Et pour cela, Scaloni a choisi de donner une chance à quelques jeunes joueurs.

Argentine

Parmi eux, un certain Giovanni Simeone. Vous l’aurez compris, l’attaquant de 23 ans n’est autre que le fils de Diego Simeone, le fougueux entraineur de l’Atletico Madrid. Formé à River Plate, « Cholito » arrive peu à peu à se faire un prénom. Puissant et véloce, il est habité par la même grinta que son patriarche. Débarqué en Serie A il y a deux ans, il fait preuve d’une belle régularité. Auteur de 12 buts sous le maillot du Genoa pour sa première année, il en signe 14 avec la Fiorentina lors de l’exercice suivant. Des performances qui ne sont pas passées inaperçues.

« Simeone est l’attaquant le plus différent parmi ceux que j’ai convoqué. Il est plus dynamique, il cherche les espaces, il se déplace beaucoup. C’est ce que nous recherchons chez un attaquant. Il est dans une bonne forme. Dans son club, il joue dans un style très similaire à ce que nous attendons de lui. Il devra transmettre son caractère au reste de l’équipe » a déclaré Lionel Scaloni il y a quelques jours en conférence de presse.

Profitant des blessures des deux intéristes (Mauro Icardi et Lautaro Martinez), Giovanni Simeone a disputé son premier match avec l’Albiceleste ce vendredi, 30 ans après la première cape de papa qui en compte 106. Un père qui a dû être fier de la prestation de son fiston. Celui qui restait sur 13 buts en 11 matchs avec les U20 argentins a montré une activité débordante et une grande générosité dans les efforts face au Guatemala. Certes l’adversaire n’était pas très reluisant, mais Simeone, auteur de 5 tirs dont 4 cadrés, en a profité pour marquer des points. Il en profitera aussi pour signer au passage son premier but avec les A. Une émotion particulière pour celui qui tente se faire une place : « Je suis très content. C’est une récompense pour tous les efforts que j’ai fait depuis que je suis petit. Quand je jouais à River, mon père me disait qu’un jour je serai là ». Et comme souvent, Diego ne s’est pas trompé. Reste désormais à y rester.