Alphonse Areola, quelle première !

Panoramic

Alphonse Areola pouvait difficilement rêver baptême plus réussi. Trois ans après sa première convocation en équipe de France, le gardien parisien, entré dans l’histoire cet été en devenant champion du monde sans avoir jamais disputé le moindre match international, a en effet obtenu face à l’Allemagne sa première cape avec les Bleus, profitant là des forfaits d’Hugo Lloris et Steve Mandanda, tous les deux blessés.

Et pour son premier match en équipe de France, celui qui doit désormais composer avec la concurrence de Gianluigi Buffon au PSG, a livré un véritable récital. S’il n’a pas eu à trop s’employer en première période, si ce n’est sur un tir de Timo Werner (22e), il a en revanche dû multiplier les parades au cœur du deuxième acte, que ce soit sur une frappe enroulée de Marco Reus (64e), un tir puissant de Mats Hummels (72e), un centre-tir vicieux de Thomas Müller ou une tête à bout portant de Matthias Ginter dans la même minute (75e).

La même chose contre les Pays-Bas ?

Au total, ce ne sont pas moins de six arrêts qu’Alphonse Areola aura effectués pour son premier match en bleu. Une performance exceptionnelle jamais vue en équipe de France sur les dix dernières années. Le nouvel international tricolore pouvait donc bien savourer cette prestation mémorable. "Cette première, je l’attendais depuis très longtemps. J’ai travaillé pour en arriver là. Ce n’est pas une fin en soi mais une belle récompense", a-t-il ainsi apprécié, ajoutant au sujet de ces six arrêts. "On va dire que c’est symbolique. J’ai su être costaud et concentré tout au long du match pour pouvoir être bon au bon moment. C’est beau de commencer comme ça et j’espère que ça ne se terminera pas aussi vite."

Alphonse Areola va pouvoir remettre ça dès dimanche face aux Pays-Bas. "Je suis très content pour lui, très fier de ce qu'il a fait. Ce n'est jamais évident pour une première sélection. Mais il a dégagé beaucoup de sérénité et de confiance comme il le fait avec son club. C'est très bien pour une première et ça va lui donner encore plus de confiance", s’est d’ailleurs félicité Didier Deschamps.