Ligue des Nations : Les Bleus ont tenu le choc

Reuters

53 jours après leur triomphe moscovite face à la Croatie (4-2), les Bleus ont étrenné leur deuxième étoile jeudi soir à Munich contre l’Allemagne, en ouverture de la nouvelle Ligue des nations. Une rencontre de reprise sans but entre les champions du monde 2014 et leurs successeurs, qui se sont donc séparés sur un match nul (0-0), bien moins triste en seconde période.

Avec dix des vainqueurs du Mondial titulaires au coup d’envoi, le capitaine Hugo Lloris, blessé à une cuisse, cédant sa place à Alphonse Areola, les hommes de Didier Deschamps ont confirmé la statistique qui veut que, depuis 1994, aucun champion du monde ne réussit à remporter son match de rentrée. Un match dont le principal vainqueur sera sans doute le portier parisien, qui n’a pas raté ses grands débuts en Bleu.

Les parades d'Areola
 

Après un premier acte indigent, où il aura fallu patienter jusqu’au temps additionnel pour assister à la première occasion, avec une talonnade d’Olivier Giroud, le deuxième acte s’est révélé beaucoup plus enlevé. Et si les Allemands ont mieux fini, forçant Areola à réaliser de nombreuses parades, notamment face à Marco Reus sur une tentative qui prenait la direction de la lucarne (65e), ou en repoussant une tentative de Matthias Ginter sur laquelle il a réalisé un arrête réflexe (72e), les Tricolores avaient su se montrer dangereux, malgré un manque de jus évident.

Antoine Griezmann a ainsi buté à deux reprises sur Manuel Neuer (49e et 64e), avant que Kylian Mbappé ne manque le cadre sur une frappe croisée (69e). Les Bleus, avec leur bloc compact caractéristique, ont ensuite tenu bon jusqu’au bout, et donc réussi à conserver leur cage inviolée. Ils affronteront les Pays-Bas dimanche soir au Stade de France, en espérant remporter leur premier match dans cette Ligue des nations qui peut leur permettre de décrocher leur qualification pour l’Euro 2020. Mais c’est encore (très) loin…

griezmann