Reuters

Coupe d'Afrique des Nations Total, Gabon 2017 : Le Sénégal, l’outsider n°1

Retrouvez la présentation de l'équipe du Sénégal, qui affronte le Zimbabwe pour son deuxième match de la compétition.

Population : 14,5 millions d'habitants
Sélectionneur : Aliou Cissé
Surnom : Les Lions de la Teranga
​Palmarès / Participations CAN : néant / 12


L’anomalie va-t-elle enfin être corrigée en 2017 ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, le Sénégal, grande nation du football africain, n’a toujours pas inscrit son nom au palmarès de la CAN. Les Lions de la Teranga ont bien cru y parvenir en 2002 mais c’était sans compter sur le Cameroun de Samuel Eto’o, vainqueur en finale. Depuis cette épopée, le Sénégal a atteint les quarts de finale en 2004 et les demi-finales en 2006. Depuis, c’est le néant. Eliminés au premier tour en 2008, 2012 et 2015, pas qualifiés en 2010 et 2013, les Lions de la Teranga, surnom de la sélection, restent sur 5 CAN totalement manquées. Un réveil des hommes d’Aliou Cissé est donc attendu par tout un peuple au Gabon.

Pour cette édition, le Sénégal arrive avec le moral gonflé à bloc. Même si l’optimisme a souvent été de mise ces dernières années, les certitudes sont plus nombreuses cette année. Les Lions de la Teranga possèdent des joueurs de classe mondial à l’instar de Sadio Mané, Moussa Sow ou encore l’excellent Kalidou Koulibaly. Le Sénégal arrive à la CAN avec le titre honorifique de meilleure nation africaine de faite de sa place de n°1 au classement FIFA des pays africains. Attention néanmoins à ne pas s’endormir sur ses lauriers car la concurrence s’annonce rude. L’Algérie et la Tunisie, dans le groupe du Sénégal, promettent de rendre dure la vie des Lions. Les coéquipiers de Kouyaté sont prévenus : ils devront être rapidement opérationnels sous peine de rater une 6ème CAN de suite…

Si Aliou Cissé va concocter une équipe séduisante et redoutable, le sélectionneur sénégalais peine à trouver des latéraux au niveau du reste de l’équipe. A droite, Lamine Gassama, l’ex-joueur de Lorient, est aligné par défaut. A gauche, Saliou Ciss est un peu plus indiscutable mais n’est pas irréprochable. Les adversaires le savent et ne manqueront pas d’exploiter cette faille.

A contrario, l’axe défensif fait office de gros point fort. Cissé a trouvé son ticket gagnant. L’excellente paire Koulibaly-Mbodj. Les défenseurs de Naples et d’Anderlecht forment une paire robuste et imperméable. Ces deux armoires sont aussi très importantes sur les coups de pied arrêtés. Diallo, le gardien sénégalais, est tranquille. 

Depuis le règne de Bruno Metsu (2000-2002), le Sénégal peine à trouver un vrai patron à la tête de la sélection. Ce problème est vraisemblablement en voie de résolution depuis la nomination d’Aliou Cissé. Capitaine des Lions de la Teranga lors de la fabuleuse épopée de 2002, Aliou Cissé dispose d’une grosse cote au pays. Le patron de la sélection met sa notoriété à contribution pour bâtir une équipe solide et redoutable. A lui de confirmer tout ce beau travail en faisant bonne figure au Gabon. 

Il est la fierté de tout un peuple. Une sorte d’El Hadji Diouf en plus modeste et peut-être plus talentueux. Sadio Mané est attendu par tous les Sénégalais au Gabon. Tout le monde est unanime : le renouveau du Sénégal doit obligatoirement passé par le milieu de Liverpool. Mané est l’atout offensif n°1 des Lions. Acheté par les Reds pour près de 36 M€, Mané s’est révélé au Red Bull Salzbourg (Autriche), avant d’exploser en deux saisons du côté de Southampton (10 buts et 11 buts en Premier League). Pour sa première saison du côté d’Anfield Road, Mané ne déçoit pas. Mieux, il enchante les supporters des Reds, totalement « gagas » de leur Sénégalais. A la mi-saison, Mané compte déjà 9 buts, de quoi lui permettre de battre largement son record d’ici la fin de saison. Mais avant cela, il y a peut-être une CAN à gagner.

Le Sénégal en a marre de manger son pain noir. L’année 2017 pourrait bien marquer le retour en grande pompe des Lions de la Teranga. Même si le Sénégal n’a pas eu de chance au tirage, la rédaction pense que les hommes d’Aliou Cissé vont au moins passer le premier tour. Et pourquoi pas aller jusqu’au bout de la compétition.

L'AVIS DE GERNOT ROHR (CONSULTANT CAN beIN SPORTS)

 

> La présentation du Maroc
La présentation du Gabon
> La présentation du Burkina Faso
> La présentation de la RD Congo
> La présentation du Togo
> La présentation de l'Ouganda
> La présentation du Zimbabwe
> La présentation de la Guinée-Bissau