Wimbledon : Marin Cilic fond en larmes sur sa chaise !

Peut-être diminué ou simplement trop nerveux, le Croate n'a pu retenir ses sanglots au moment du changement de côté.