Reuters

Federer, des records à la pelle !

Roger Federer a remporté ce dimanche le 19e Majeur de sa carrière, le huitième à Wimbledon. Deux records qui en cachent bien d'autres...

Après avoir relancé la mécanique à l’Open d’Australie cet hiver, Roger Federer – bientôt 36 ans – s’est permis de bisser en remportant son deuxième Majeur de la saison, dimanche, à Wimbledon. 19 titres en Grand Chelem pour 29 finales disputées, nul n’a fait mieux ou aussi bien en la matière, son premier dauphin sur ces deux plans, Rafael Nadal, pointant à 15 sacres pour 22 explications ultimes. En termes de matches gagnés dans les quatre rendez-vous majuscules, le Bâlois n’a pas d’égal non plus: 321 victoires, c’est du jamais vu, y compris chez les dames…    

Bourreau en finale de Marin Cilic ce dimanche à Londres, le Suisse a conclu les débats en trois petits sets (6-3, 6-1, 6-4), comme ses six rencontres précédentes. Une performance que Bjorn Borg seul avait réalisée jusqu’alors à Wimbledon, en 1976, mais que Roger Federer avait déjà signée en survolant l’Open d’Australie 2007 ! Jamais un joueur n’avait du reste participé à autant de finales (11) dans un même tournoi majeur. Pas même Bill Tilden à l’US Open et Rafael Nadal à Roland-Garros (10). "Rodgeur" étant par ailleurs le premier tennisman à triompher huit fois dans le cadre du All England Club – Pete Sampras (dans l’ère open) et William Renshaw (au 19e siècle) s’étant arrêtés à sept consécrations.

Logiquement, du haut de ses 91 succès sur le pré londonien, Roger Federer efface également des tablettes un certain Jimmy Connors (84 victoires), lequel reste toutefois codétenteur du record de matches disputés ici à Wimbledon (102). A 35 ans et 342 jours, le maestro helvète devient enfin le plus vieux vainqueur du trophée le plus prisé de Grande-Bretagne, bien plus expérimenté que ne l’était Arthur Ashe en 1975 (31 ans et 361 jours). Assuré de retrouver la 3e place mondiale ce lundi, Roger Federer pourrait également devenir le plus vieux patron du circuit s’il poursuivait sur sa lancée. Un honneur qui appartient pour l’heure à André Agassi, n°1 mondial en 2003 à 33 ans et 131 jours. Une participation au prochain US Open lui garantira en tout cas le record d’engagements en Grand Chelem, l’intéressé partageant désormais cette référence avec notre Fabrice Santoro national (70). Pour battre en revanche le record de victoires à Wimbledon tous sexes confondus et celui du nombre de sacres dans un même Majeur, il lui faudra encore un petit effort. Martina Navratilova (9) et Rafael Nadal (10, à Roland-Garros) ayant placé la barre sacrément haut…   


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement