Bordeaux, cette année c'est mieux

ICON SPORT

Il n’y a pas grand-chose à raconter sur ce Ventspils-Bordeaux, et c’est plutôt une bonne nouvelle. Car si une contre-performance des Girondins aurait fait jaser, pour ce match de rentrée européenne en Lettonie, les joueurs de Gustavo Poyet - désormais privé de Malcom, parti au Barça - ont habilement évité le piège en l’emportant 1-0 à Ventspils. Zaydou Youssouf, le jeune arrière droit aquitain, a gratifié la très faible assistance (dans ce stade champêtre de 3 200 places et une seule tribune) d’un amour de coup franc direct du pied gauche, de loin et dès les premières secondes de la rencontre.

L’an dernier, Bordeaux était entré en Ligue Europa au troisième tour de qualification – et non au deuxième – mais c’était à la même période de l’année, fin juillet puis début août pour le match retour. L’ordre des matches était inversé, avec l’aller en France et le retour à Videoton. On se souvient du résultat. Ou pas, donc on vous le rappelle: 2-1 pour Bordeaux, puis 1-0 pour les Hongrois qui éliminaient alors les hommes de Jocelyn Gourvennec. C’était annonciateur d’une première partie de saison catastrophe pour les Girondins, qui avait conduit à l’éviction du technicien breton.

Il ne s’est quasiment rien passé entre le coup franc de Youssouf et les ultimes minutes de la partie, avec deux occasions coup sur coup pour Poundjé (84e) et De Préville (85e). Les Bordelais devront donc rester vigilants pour ne pas faire encore pire qu’en 2017, avec une élimination à domicile qui paraît désormais bien improbable. Autant au vu du début du scénario que de la faiblesse de ce Ventspils, bien moins intéressant que Videoton (si on peut appeler ça "intéressant"). Lukas Lerager, nez en sang sur un duel pile au coup de sifflet final, peut d’autant plus enrager pour cette difficile conclusion personnelle.