Dan Martin l'emporte à Mûr-de-Bretagne

Fort ! Dan Martin a remporté ce jeudi, en véritable puncheur, la sixième levée du Tour de France avec une attaque brutale dans la montée de la côte emblématique de Mûr-de-Bretagne (2km, en ligne droite, à 6,9%), "l'Alpe d'Huez bretonne" où s'étaient imposés Cadel Evans en 2011 et Alexis Vuillermoz en 2015. Plusieurs coureurs, et non des moindres, ont, eux, perdu du temps.

Martin, qui a notamment gagné Liège-Bastogne-Liège en 2013 et le Tour de Lombardie en 2014, a, de son côté, accéléré juste avant la flamme rouge et ne s’est jamais retourné pour aller chercher sa deuxième victoire d'étape sur la Grande Boucle après Bagnères-de-Bigorre en 2013. L’Irlandais d’UAE Emirates s’est imposé, sous le soleil, devant Pierre Latour (+1’’, AG2R La Mondiale), auteur d'un beau retour avec un énorme développement, Alejandro Valverde (+3’’ Movistar) et Julian Alaphilippe (+3''), dont la formation Quick-Step Floors avait tenté un coup de force à mi-course.

Problème mécanique pour Bardet

Greg Van Avermaet (BMC Racing), pour le reste, s’est accroché afin de conserver son maillot jaune. Richie Porte, son leader, Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et Geraint Thomas (Sky) ont tous franchi la ligne à 3’’ de Dan Martin au bout des 181km depuis Brest. Christopher Froome (Sky), quadruple vainqueur de l'épreuve (en 2013, 2015, 2016 et 2017), et donc triple tenant du titre, a terminé à 8’’ du héros du jour.

Rigoberto Uran (EF Education First-Drapac), son dauphin de l’année dernière, a fini à 11’’ de Martin, et Romain Bardet, qui a dû échanger son vélo avec celui de son partenaire Tony Gallopin à la suite d’un problème mécanique survenu au pied de la côte finale (sa roue arrière a cédé), à 31’’. Tom Dumoulin (Sunweb), lauréat du Giro 2017, a crevé à 5km de l'arrivée et a concédé, lui, 53’’ à Dan Martin…