Reuters

Man Utd dépasse Arsenal

Manchester United, pourtant privé de Rooney, Pogba ou Ibrahimovic, s'est imposé sur le terrain de Middlesbrough ce dimanche (1-3).

Depuis le 23 octobre dernier et un naufrage à Stamford Bridge contre Chelsea (4-0), Manchester United n’a plus perdu en championnat. Il y bien eu trois revers toutes compétitions confondues, entre la Ligue Europa, la League Cup et la FA Cup, mais les partenaires de David De Gea restent plus que jamais en course pour une qualification en Ligue des champions à l’horizon 2017-2018.

Et pour cause, ce dimanche, en match décalé de la 29e levée de Premier League, les Red Devils ont signé un nouveau succès (1-3) sur la pelouse de Middlesbrough. Pourtant, l’occasion était belle pour l’ancien Mancunien Victor Valdes et les siens de faire vaciller leurs hôtes. Car au coup d’envoi, MU déplorait les absences d’Ander Herrera, Zlatan Ibrahimovic, Paul Pogba, Wayne Rooney et Daley Blind, excusez du peu, entre blessures et suspensions. Mais la confiance n’a pas été entamée dans les rangs des Diables Rouges. Le "Special One" s’est même offert le luxe de laisser Anthony Martial et Henrikh Mkhitaryan sur le banc de touche au coup d’envoi.

Malgré cela, la victoire a quand même été au rendez-vous, grâce une tête salvatrice de Marouane Fellaini (30e), une deuxième banderille plantée par Jesse Lingard à l’heure de jeu (62e), puis une réalisation d’Antonio Valencia (90e+3). De quoi enfoncer un peu plus Boro, 19e du classement et qui aura réagi tardivement grâce au Franco-Béninois Rudy Gestede (78e), et surtout s’approprier le 5e rang avec deux points d’avance sur Arsenal, et à seulement trois longueurs du Liverpool FC, qui comptera, après son duel face à Man City en soirée, deux matches de plus au compteur. Le podium est également à portée de main…