NBA : Les Pelicans surprennent Portland

 

Fin janvier, les bookmakers de Las Vegas ne donnaient presque pas la moindre chance aux New Orleans Pelicans de se qualifier pour les playoffs. Logique: l'une de leurs deux stars, DeMarcus Cousins, venait de se rompre le tendon d'Achille et de laisser Anthony Davis seul aux commandes d'un navire pour le moins branlant. Trois mois plus tard, "NOLA" est non seulement présent en post-saison, mais vient de réussir la première surprise de cette journée inaugurale des playoffs.

Le Moda Center de Portland est l'une des places les plus difficiles à prendre de toute la ligue, eu égard à la ferveur des supporters locaux et de l'euphorie qui s'empare généralement de Damian Lillard et des siens à domicile. Les hommes d'Alvin Gentry s'en sont accommodés. D'une courte tête (97-95) et évidemment grâce à Davis encore colossal (35 points, 14 rebonds et 4 contres), les Pelicans se sont imposés avec aplomb et sang froid. Alors que la partie était serrée dans ses dernières encablures, Jrue Holiday, dont a tendance à oublier qu'il était All-Star il y a 5 ans avant d'enchaîner blessures et problèmes personnels, s'est fendu d'un contre décisif sur Pat Connaughton à 6 secondes de la fin. 

 

 

Autre acteur un peu inattendu de ce succès possiblement annonciateur d'une série au long cours: Rajon Rondo. L'ancien meneur des Boston Celtics, qui a porté le maillot de cinq franchises différentes ces cinq dernières saisons, a distribué 17 passes et été encensé par son coach. "On a vu le Rondo des playoffs, celui en qui je crois fermement et qui a cette confiance si particulière à ce moment de la saison. C'est l'un des joueurs les plus intelligents que j'ai pu côtoyer, alors que j'ai eu la chance de coacher Stephen Curry, Steve Nash ou Grant Hill. Il est dans cette caste-là. Rajon donne confiance à ses coéquipiers et leur fait croire en eux, comme sur ce premier match. Il est en quelque sorte un adjoint supplémentaire", a salué Gentry sur ESPN. 

Portland, dont le duo phare Damian Lillard-CJ McCollum n'a pas répondu aux attentes (13/41 d'adresse cumulée), aura l'occasion de se reprendre dans la nuit de mardi à mercredi. Les Blazers seront à nouveau devant leur public pour faire oublier ce faux pas initial avant de s'envoler pour la Louisiane.