Reuters

Charlotte, rien ne va plus

Nouvelle désillusion pour les Hornets, défaits 90-85 par les Raptors après avoir pourtant compté jusqu'à 17 points d'avance à l'entame de la dernière ligne droite.

Cette fois, Nicolas Batum s'était bien gardé de garantir la victoire. Samedi, au sortir du revers concédé face aux Clippers, le Français avait en effet assuré que les Hornets allaient se rattraper face aux Sixers. Un engagement non tenu, Charlotte en étant quitte pour une énième défaite. Et la série noire des Hornets s'est prolongée à Toronto, les troupes de Michael Jordan y concédant leur quatrième revers de rang, le onzième en 12 matches.

Et cette défaite est d'autant plus terrible pour les Hornets qu'ils affichaient quelques 17 points d'avance à l'entame de la dernière ligne droite. Et ce face à des Raptors tout autant en crise de confiance après avoir enregistré cinq défaites en sept matches. Mais c'était sans compter sur les habituels hommes du banc canadien, Jakob Poeltl, Norman Powell et Corry Joseph sonnant la révolte pour infliger un incroyable 20-2 en moins de cinq minutes et reprendre les commandes de la rencontre.

Batum à la peine

Les Hornets n'allaient évidemment jamais s'en remettre, terminant le quatrième quart avec un horrible 3 sur 18 aux tirs . "C'est juste inadmissible", pouvait bien affirmer Frank Kaminsky III, l'intérieur n'ayant pas grand chose à se reprocher du haut de ses 27 points à 11 sur 16 aux tirs. Mais si dans son sillage, Kemba Walker a rendu 24 points à 8 sur 15 et 9 passes, Nicolas Batum a été bien plus discret, l'ancien Manceau devant se contenter de 10 points, 5 passes et 4 rebonds.

Côté Raptors, ils sont six à avoir émargé à plus de dix points, parmi lesquels Kyle Lowry meilleur marqueur des siens avec 21 points. Le meneur canadien va pouvoir rejoindre le All-star Game le cœur un peu moins lourd, Toronto (33-24) s'accrochant à sa quatrième place de la Conférence Est tandis que Charlotte (24-32), onzième, poursuit sa dégringolade.