Twitter / @losclive

Lopez espère toujours Bielsa à Lille

Intronisé ce vendredi à Lille, Gerard Lopez n'a pas caché qu'il voyait toujours en Marcelo Bielsa le futur entraîneur idéal du Losc.

C’est ce vendredi que Michel Seydoux a passé la main à Gerard Lopez à la tête du Losc. Tout en annonçant qu’il restait pour l’heure au conseil d’administration du club. Une succession apaisée, opérée "dans une atmosphère conviviale" selon le patron sortant, qui assure avoir trouvé non "pas un nouveau partenaire mais un nouvel ami". Un ami qui ne veut que du bien à ce Lille qui, à le croire, a toujours été sa première cible en matière de ballon rond…

Bien entouré, avec à ses côtés les Luis Campos et Marc Ingla - ancien monsieur marketing du Barça dorénavant directeur général - Gerard Lopez a tenu à présenter "un projet à long terme, mené avec  des décisions réfléchies, sans précipitation aucune". Pas question donc de désigner dans l’urgence un nouvel entraîneur, quand Patrick Collot a pris la relève de Frédéric Antonetti avec brio. "On a la chance d’avoir Patrick en place, et il a bien fait remonter le club avant la trêve. Bien sûr, notre projet prévoit un nouvel entraîneur mais on peut très bien aller jusqu’au bout de la saison comme ça."

"Je suis fan de Marcelo"

Quid alors de Marcelo Bielsa, le nom qui brûle toutes les lèvres ces derniers temps à Lille ? "On a regardé le profil d’un certain nombre d’entraîneurs, et on est en pleine réflexion. Oui, Marcelo Bielsa est une piste intéressante, concède Gerard Lopez. Ce qu’on recherche avant tout, c’est un mode de jeu. Le foot pour moi est un spectacle, on doit forcément quelque chose au public. C’est le principal critère. Ensuite, il y a l’aspect construction de l’équipe à prendre en compte. Avec la formidable plateforme qu’est le domaine de Luchin, on cherche un entraîneur capable de former de jeunes joueurs et de les intégrer dans l’équipe première." Le portrait craché d’"El Loco".

A son actif, Gerard Lopez jouit d’une relation privilégiée avec le stratège argentin. "Marcelo est un ami. On parle beaucoup ensemble, et pas seulement de football. C’est quelqu’un de très précis, très factuel. C’est un grand perfectionniste, très passionné mais loin de cette image de fou impulsif qu’on lui donne." Et d’ajouter: "Je suis fan de Marcelo et de sa philosophie de jeu, mais rien n’est fait aujourd’hui, rien n’est signé. Il y a des discussions, oui, mais ce ne sont pas des négociations. Ça se fera ou pas, nous verrons bien."

Pas de négociations contractuelles, mais une conviction tout de même qui en dit long: "Si Marcelo venait à travailler avec nous, on serait tout à fait capables de le gérer avec Luis Campos et Marc Ingla parce qu’on le connaît bien. Et ce serait pour deux ans et demi ou trois ans au moins alors qu’il paraît que c’est impossible avec lui…" En attendant que l’affaire ne soit entendue, Gerard Lopez annonce "une saison de transition, avec malgré tout trois ou quatre renforts dès cet hiver". Et de réelles ambitions. "On attend quand même des résultats d’ici peu, avec à la clef une cinquième ou sixième place. Ensuite, on visera le top 3 et l’Europe, nos vrais objectifs.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement