Ligue 1 : Nîmes veut rattraper le temps perdu

Panoramic

25 ans, c’est long. 25 ans sans Ligue 1, c’est très long. Un quart de siècle, c’est le temps qu’a mis Nîmes pour retrouver l’élite du football français. Une très longue période durant laquelle le club gardois a connu beaucoup de bas. Le National, la perte de son statut pro, les montées ratées : Nîmes a galéré, mais Nîmes s’est accroché. Une sacrée force de caractère symbolisée par le maintien en L2 obtenu in extremis lors de la saison 2015-2016. Deux ans plus tard, les Crocodiles ont enfin obtenu le sésame tant recherché : la montée en Ligue 1. Pour ce club historique en manque de stabilité, l’objectif est connu de tous : le maintien et seulement le maintien. Nîmes va donc s’atteler à conforter ses acquis pour esquiver l’ascenseur.

Le Mercato nîmois abonde d’ailleurs en ce sens. Les dirigeants du club se sont employés à garder les valeurs sûres et piliers de la montée : Alioui, Bozok, Savanier, Alakouch ou encore Thioub seront tous présents pour la reprise. Un noyau dur consolidé par les arrivées de joueurs un peu plus expérimentés à l’instar de Guillaume, Diallo, Bouanga ou encore Bernardoni. Le coach Bernard Blaquart sera aussi présent pour chapoter cette équipe de Nîmes « new-look ». Les décisionnaires gardois ont donc opté pour de la stabilité et des choix prometteurs afin de mener à bien l’opération maintien. Rendez-vous à Angers le 11 août prochain pour voir les premiers résultats. 

Arrivées : D.Bouanga (Lorient), P.Bernardoni (Bordeaux), B.Guillaume (Angers), M.Diallo (Guingamp), F.Miguel (Tours), H.Lybohy (Paris FC), L.Landre (Genoa)

Départs : Del Castillo (r.p Lyon), Boscagli (r.p Nice), Cadamuro (libre) 

41 - A eux deux, Rachid Alioui et Umut Bozok ont inscrit la bagatelle de 41 buts en Ligue 2 la saison dernière ! C’est plus de 50 % des buts de Nîmes (75). 

Umut Bozok va-t-il s’adapter à la Ligue 1 ?


Meilleur buteur de National en 2017. Meilleur buteur de Ligue 2 en 2018. Umut Bozok sera-t-il meilleur buteur de Ligue 1 en 2019 ? Si cette hypothèse semble utopique, le buteur gardois espère tout de même faire bonne figure pour sa première parmi l'élite. A 22 ans, Bozok connait une trajectoire fulgurante. Ce buteur de poche détone dans le milieu des attaquants. Sans impressionner, celui qui est passé par Marseille Consolat après avoir été mis de côté par le FC Metz est un danger permanent pour les défenses adverses.

Capable de prendre la profondeur, Bozok possède une intelligence de jeu qui lui permet souvent de faire la différence. Son sens du but et sa science du placement dans la surface lui ont permis la saison dernière d’inscrire 24 buts ! Dans le viseur de plusieurs clubs français et européens, Bozok jouera gros cette saison. Sera-t-il capable de franchir un cap pour la troisième saison de suite ? Est-il vraiment un top attaquant ? Tant de questions que se posent les clubs désireux de l’avoir. Avant très certainement de sortir le carnet de chèques...

Rachid Alioui et la Ligue 1, acte II. Après une première expérience mitigée avec Guingamp, l’attaquant nîmois va de nouveau se confronter à la crème du football français. A Guingamp, cet attaquant plein de qualités n’a pas pu s’exprimer pleinement. Les blessures et le manque de confiance à son égard l’ont poussé à rejoindre le Gard. Un choix judicieux puisque en deux saisons avec les Crocos, l’international marocain a inscrit 13 puis 17 buts.

d

 

A Nîmes, Alioui a trouvé la confiance qui lui manquait pour donner le meilleur de lui-même. Doté d’une excellente frappe de balle, l’attaquant de 26 ans est capable de marquer de la tête, sur coup franc, de l’extérieur de la surface, du gauche, du droit. Un profil complet qui fait le bonheur de son entraîneur Bernard Blaquart et qui donne des regrets à ses anciens coachs. Gageons qu’Alioui aura à cœur de prouver qu’il a bien le niveau Ligue 1. Avant ça, l'international marocain devra néanmoins retrouver la forme après sa rupture d'un tendon de l'ischio-jambiers. Absent depuis mai dernier, le Nîmois sera de retour dans les prochains mois. 

 

Sofiane Alakouch va très probablement disputer sa dernière saison sous les couleurs de Nîmes. Car il sera très difficile de retenir le régional de l’équipe tant il gravit les échelons avec facilité. A 20 ans, il a déjà tous les atouts du latéral moderne : rapide, percutant, précis, buteur, passeur et bon défenseur. Un profil rare et qui est encore en plein apprentissage. C’est fort logiquement qu’Alakouch a intégré les rangs de l’équipe de France Espoirs et se trouve aujourd’hui au centre de toutes les attentions. Une bonne saison en Ligue 1 devrait lui permettre de viser très haut et de prendre définitivement son envol. 

d

 

« Il y a eu beaucoup de paroles, peu de concret et je préfère me concentré sur la saison qui arrive. » Dans les colonnes de L’Equipe, Umut Bozok s’est agacé de la lenteur des négociations concernant sa prolongation.