Ligue 1 : Le PSG a eu chaud

Reuters

 

Le PSG, pourtant, s’est mis un handicap face à Angers. Thiago Motta, auteur d’une semelle incompréhensible sur tout le haut du corps de Romain Thomas (littéralement lacéré), a été expulsé dès la 16e minute. Mais Paris menait déjà 1-0, et le SCO n’avait visiblement pas envie d’en profiter. A moins que ce ne soit qu’un problème de moyens… Dans la décontraction et la facilité les plus totales pendant 75 minutes, le Paris Saint-Germain s’est imposé 2-1 dans ce match à l’horaire inhabituel, un mercredi en fin d’après-midi (à cause de la finale de Coupe de la Ligue, dans deux semaines et demie).

Devant des tribunes forcément clairsemées – il restait des places à partir de 20 euros, un événement pour une rencontre au Parc – Unai Emery n’a pas cédé à la tentation de faire copieusement tourner. Il l’a même moins fait que contre Metz ce week-end, où Christopher Nkunku avait été titularisé avec bonheur (un doublé à la clé). Cette fois, seuls Adrien Rabiot et Alphonse Areola, parmi les titulaires habituels, ont été laissés sur le banc au coup d’envoi (Marquinhos étant blessé). C’est donc Kevin Trapp qui a joué, et il a évité un improbable nul à la dernière minute face à Toko Ekambi (90e).

 

Moulin : "Contre Toulouse, ça avait fait 6-2"

 

Après une première tentative d’Edinson Cavani en Madjer (9e), Kylian Mbappé a vite ouvert le score à la réception d’une belle ouverture de Draxler (12e). Et peu après l’expulsion de Motta, ce même Kylian Mbappé a inscrit un doublé de nature à lui rendre (un peu) le sourire (2-0, 25e). En seconde période, l’ancien Monégasque a trouvé que le 3-0 était de trop, repoussant malencontreusement sur la ligne la frappe de Di Maria (64e). Et puis, après une double occasion pour Lo Celso et Dani Alves (70e), Karl Toko Ekambi a réduit l’écart à 2-1, sur une des seules petites incursions angevines dans la surface adverse (75e).

"Il était temps que ça se termine"

Kevin Trapp

Kylian Mbappé a manqué le triplé en frappant la barre (83e), mais le Paris Saint-Germain a bien failli ne pas gagner au Parc pour la première fois de la saison, sur la scène française. Romain Thomas a manqué sa tête (80e), et surtout Toko Ekambi a donc raté le doublé face à Trapp (90e). "A 10 durant 75 minutes, c'est compliqué, estime Trapp . On était fatigués." "Il était temps que ça se termine, on avait pris très nettement l’ascendant, s’enflamme pour sa part Stéphane Moulin, le coach du SCO. Ils avaient aussi joué à 10 contre Toulouse, ça avait fait 6-2… Je suis satisfait." Toujours l’éternel problème des adversaires du PSG en Ligue 1, qui se contentent de trop peu. Car Angers aurait aussi pu perdre plus nettement. Il fallait mieux profiter de ce scénario inespéré.