Ligue 1 - Ben Arfa, ça va piquer à Nice !

ICON SPORT

Bien sûr Patrick Vieira n’aurait pas dit non à un tel renfort, dont on peut penser qu’il aurait constitué un atout certain dans la manche du nouveau coach de l’OGC Nice. Mais le champion du monde n’est ni dans la rancœur, ni même dans le regret lorsqu’il évoque Hatem Ben Arfa et son retour à Nice sous ses nouvelles couleurs du Stade Rennais ce vendredi (19 heures) pour l’ouverture de la 5e journée de Ligue 1.

"Ben Arfa ? Bien sûr que j'étais pour"

Patrick Vieira 

"Ben Arfa ? Bien sûr que j'étais pour. C'est un joueur très intéressant. Il sort des profils que l'on a. Malheureusement cela n'a pas pu se faire. Hatem a fait son choix et je le respecte. On lui souhaite beaucoup de bonnes choses à Rennes. Ça reste un très bon joueur, mais on regarde de l'avant", a commenté en conférence de presse le successeur de Lucien Favre.

Un chant démodé 

Les retrouvailles entre Ben Arfa, que son nouvel entraîneur Sabri Lamouchi pourrait faire entrer en cours de jeu, et son ancien club s’annoncent forcément particulières. A priori, elles seront cordiales sur le terrain. En revanche, le public niçois, même s’il n’oubliera jamais la brillante saison 2015-2016 du joueur, auteur de 18 buts en 37 matches, ne risque pas d’entonner le fameux : « Hatem, on t’aime. Hatem, on t’adore. » Les supporters des Aiglons ne digèrent pas cette décision de leur ancien chouchou de choisir la Bretagne et de ne pas tenter le pari d’un retour. Il faut dire qu’ils l’ont tant aimé…

"Je ne sais même pas quoi dire : l’insulter, non, être contre lui ou pas, non. Je préfère l’indifférence", lance l’un de ses habitués de l’Allianz Riviera au micro de France Bleu Azur. "Il a choisi Rennes comme il avait choisi Paris, souligne un autre. Il va revenir, ce sera un joueur de l’équipe rennaise, donc pour moi, c’est un joueur comme un autre, donc il sera sifflé comme les autres quand il va arriver ici." Ben Arfa est prévenu, même si Vieira, décidément impeccable, souhaite le meilleur à l’ancienne idole du club: "Moi, j’espère qu’il sera bien accueilli. C’est un joueur qui a passé une année ici, vraiment une belle année, où il a joué son meilleur football. Il était dans des conditions idéales, il a eu le soutien des supporters, du club et ça lui a permis de faire une très belle saison. J’espère qu’il sera bien accueilli", répète le coach niçois. Un appel au peuple qui risque fort de ne pas être entendu. C’est bien connu, les histoires d’amour finissent mal en général…