La Liga - Dembélé fait des vagues

 

Recruté pour 105 millions d’euros l’été dernier, sans compter quelque 40 millions de bonus, Ousmane Dembélé tarde à répondre aux promesses qui ont accompagné son arrivée au Barça. Attendu pour faire oublier Neymar, le Français n’a certes pas été aidé par la blessure à la cuisse qui l’a foudroyé dès son cinquième match avec les Blaugrana mais force est de constater que l’international tricolore n’est guère convaincant depuis son retour début janvier.

Un retour il est vrai compliqué par une rechute et une nouvelle indisponibilité de trois semaines mais l’ancien Rennais était parfaitement valide, dimanche, lorsqu’Ernesto Valverde l’a laissé sur le banc pour le choc face à l’Atlético Madrid (1-0). Mais à en croire la presse espagnole, Ousmane Dembélé paierait là son attitude en dehors du terrain. La Cadena Ser s’en était fait l’écho en début de semaine en évoquant une hygiène de vie discutable et AS en a remis une couche ce mercredi en relatant deux épisodes révélateurs.

Il renvoie le chef mis à sa disposition par le club

Afin de le sensibiliser à l’importance d’une bonne alimentation, le Barça lui avait en effet mis à disposition un chef privé. L’expérience a tourné court, l’international tricolore, qui a un certain penchant pour la "malbouffe", mettant fin à leur collaboration pour une histoire de barbecue. Si l’ancien Rennais a engagé sa propre cuisinière, l’épisode n’a guère plu en interne.

Et il en a été de même lorsque les dirigeants barcelonais ont appris par la presse que leur attaquant avait décidé de faire appel à un ostéopathe pour prévenir les blessures musculaires. Si le Barça n’a rien contre l’appel à des compétences extérieures en la matière, bien au contraire, le club catalan attend d’en être avisé par les joueurs et non par les médias…  Une attitude qui tranche avec celle de ses compatriotes Lucas Digne et Samuel Umtiti, dont le professionnalisme et le comportement sont souvent mis en avant. Les deux Français essaient d’ailleurs d’aider leur partenaire de l’équipe de France mais le jeune Normand ne ferait confiance qu’à un cercle d’amis très fermé.