Vaultier, quel doublé !


Les bras levés, Pierre Vaultier savoure après ce deuxième titre olympique. Déjà champion olympique en 2014, le Tricolore s’est même permis le luxe d’une figure lors du dernier saut avant de franchir la ligne d’arrivée de la finale du Snowboard Cross. Une finale qu’il a bien failli ne jamais voir puisque s’il domine la Coupe du monde, cela ne l’a pas empêché d’être emporté dans une chute. Finalement 3e et dernier à valider son ticket pour la grande finale, loin derrière les deux premiers qualifiés, il a patienté quelques instants que les juges valident bien son passage en finale.

 

 

"J’avais une bonne étoile quand on voit ce qu’il s’est passé en demie. C’est un coup de malchance, c’était inattendu de me retrouver par terre dans le dernier virage", avoue Pierre Vaultier sur France 3. Dès lors, la tactique était évidente: foncer ! De fait, une fois cet épisode passé, il a pu reprendre une marche en avant entamée avec le meilleur temps des qualifications. Il restait évidemment le plus dur, c’est-à-dire dominer la finale. Et cette fois, le patron a imposé son point de vue de bout en bout. Un run en tout point parfait. Le départ idéal en flèche au milieu du peloton avant une gestion parfaite des trajectoires pour gérer à la glisse son avance.  

"Je suis du genre à aller à 100% et il fallait fracasser de bout en bout ça m’allait bien", ajoute un Pierre Vaultier très ému. C’est évidemment une énorme récompense pour celui qui domine cette discipline depuis tant d’années. Champion du monde 2017, il est numéro mondial depuis 3 ans et 6 fois ces 8 dernières années. C’est dire s’il mérite ce deuxième titre olympique. Mais en grand champion, il évoque déjà un autre globe à aller chercher. "Il n'y en a jamais assez", jubile-t-il. Impossible de le contredire.