Pinturault et Muffat-Jeandet partagent le podium

Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet ont réalisé une performance de choix pour entourer Marcel Hirscher sur le podium du combiné. 


La trace est faite ! Pour la première course alpine, les Français ont réalisé un combiné exceptionnel avec Alexis Pinturault en argent et Victor Muffat-Jeandet en bronze pour entourer l’inévitable Marcel Hirscher sur le podium. Un combiné de haute volée pour lancer les « alpins » dans les Jeux Olympiques. Dès la descente, les prémices d’une solide performance étaient en place avec Pinturault (10e de la descente) devant Hirscher (12e)…   

Mais le premier à se distinguer n’est autre que Victor Muffat-Jeandet. Passé à côté de la descente, il avait frôlé la catastrophe. Mais avec le 29e temps, il a pu profiter d’une piste propre. Encore plus avec la sortie de Justin Murisier, premier à s’élancer. Et de fait,  le Tricolore a claqué un énorme temps de 45’’97 qui va tenir très longtemps ! "J’étais tellement énervé par la descente… Il faisait chaud, je n’arrive pas à skier et finalement, je suis resté concentré. Et ensuite, il y avait l’attente dans le combiné, il restait de gros client. J’ai réalisé petit à petit", a reconnu Victor Muffat-Jeandet sur France 3.

 

 

Un chrono qui va tenir jusqu’à un certain Marcel Hirscher, le seul à faire mieux sur le slalom, pour un centième. L’Autrichien a été gigantesque, notamment dans le milieu du tracé, quand il a mis le turbo. Pour Alexis Pinturault, parti peu après lui, la mission était énorme. D’abord devancé (6 dixièmes de retard au 2e intermédiaire), il va faire mieux que rivaliser puisqu’il reprend 3 dixièmes à l’Autrichien sur le bas. La première réaction est presque de la déception une fois la ligne passée. Mais elle ne durera pas.

"J’ai beaucoup de chance, c’est mon deuxième podium olympique et je l’ai partagé 2 fois avec un collègue."

Alexis Pinturault

"C’est vrai que j’étais le favori après la descente mais avec ce qu’a montré Marcel Hirscher depuis le début de la saison en slalom… Je me suis bien battu mais il était plus fort que moi aujourd’hui", consent Alexis Pinturault. Et le fait de partager ce podium avec un autre Tricolore donne encore plus de portée à cet exploit. "J’ai beaucoup de chance, c’est mon deuxième podium olympique et je l’ai partagé 2 fois avec un collègue. C’est inoubliable, savourer avec Victor c’est très bien", jubile déjà Pinturault. Deux médailles pour lancer l’équipe de France de ski alpin, difficile de rêver mieux.