Les Bleus dans la douleur

Ce mercredi soir à Skopje, l'équipe de France de handball, championne olympique, du monde et d'Europe en titre, s'est difficilement imposée devant la Macédoine (25-27), pour son troisième match de qualification à l'Euro 2016.

Pour son premier match depuis son cinquième titre mondial en janvier au Qatar, l'équipe de France de handball, avec 14 des 17 médaillés sélectionnés, l'a emporté ce mercredi soir chez la modeste Macédoine, plus précisément à Skopje, mais dans la douleur (25-27). La formation de Claude Onesta, qui a fait la course en tête une grande partie de la rencontre, s'est fait peur dans les ultimes minutes, la faute notamment à des Macédoniens qui n'ont pas vraiment faibli devant leur bouillant public. Il n'empêche que les Experts, champions olympiques, du monde et d'Europe en titre, ont remporté une troisième victoire consécutive dans ces qualifications et s'ils gagnent une nouvelle fois dimanche après-midi à Toulouse, lors du retour, ils valideront leur ticket pour l'Euro 2016 (du 17 au 31 janvier).

En première période, pour en revenir aux faits de jeu, la Macédoine, avec une défense physique, tient tête à la France. Les Tricolores jouent par séquence: ils débutent parfaitement (2-5, 8e) puis connaissent un petit coup de moins bien durant lequel les Macédoniens, neuvièmes du dernier Mondial, vont même mener au score (6-5, 7-6, 9-8, 10-9), mais les Experts finissent mieux et regagnent les vestiaires avec deux buts d'avance (13-15, 30e). Assez logiquement.

+2, ce sera encore l'écart à la fin du combat. Entre-temps, pourtant, l'attaque des Bleus avait enfin fait la différence face à Petar Angelov (17-22, 40e). Mais voilà, quelques errements de l'arrière-garde ont donné un peu trop de liberté à Stojance Stoilov, notamment, et les locaux se sont rapprochés à -1 à la 57e (25-26). Finalement, c'est Kentin Mahé, qu'Onesta venait de faire entrer en jeu, qui a mis les Français à l'abri, de loin (25-27). L'essentiel était ainsi acquis pour un bon Thierry Omeyer, un Michaël Guigou à six réalisations et les autres.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement