François-Xavier Houlet : "Paris a toutes les armes pour être titré"

Kevin Domas / Panoramic

Après avoir remporté ces deux duels contre l’équipe hongroise au premier tour, peut-on dire que Paris est le favori de sa confrontation contre Veszprem à Cologne ?

Un Final Four est toujours tellement aléatoire… La forme du moment compte plus que ce qui s’est passé avant dans le tournoi. En dehors de l’aspect psychologique, le fait d’avoir battu Veszprezm deux fois, dont une fois largement à Coubertin (28-24 à domicile puis 29-28 en Hongrie), est la preuve que c’est largement faisable pour les partenaires de Nikola Karabatic. C’est évidemment un avantage pour Paris et à mon sens, le club est bien préparé pour faire la passe de trois contre Veszprem.

C’est le deuxième Final Four consécutif pour le PSG Handball. Le club parisien est-il désormais assez mûr pour aller au bout de cette C1 ?

Je pense oui, tant dans la composition de son équipe, avec un groupe de joueurs habitués aux grandes compétitions internationales, que dans le fait d’avoir déjà disputé un Final Four l’an dernier. Rares sont les équipes qui, dès le premier essai, parviennent à le transformer. Le PSG va arriver avec cette expérience collective dans ses bagages et je pense que Paris est favori pour cette demi-finale mais aussi dans une hypothétique finale. Sa saison de Ligue des Champions et la forme du moment plaident en faveur du PSG.

"Je vois un Paris-Barcelone en finale"

"Paris a été meilleur que Veszprem cette saison."

Quelles seront les clés du match pour les Parisiens ? Daniel Narcisse parle d’un « combat physique et tactique d’une heure » face aux Hongrois…

Je rejoins totalement Daniel sur l’aspect physique. Les quatre équipes encore présentes sont sans doute les plus solides physiquement, avec les bancs les plus fournis de toute la compétition, et c’est une habitude de retrouver à ce stade du tournoi ce type de formations.

Tactiquement, je ne sais pas si on peut attendre de grandes surprises de Veszprem. Peut-être sur un détail en défense mais guère plus. Les équipes et les joueurs se connaissent parfaitement et à la régulière, Paris a été meilleur que Veszprem cette saison.

Dans l’autre demie, le Vardar va affronter Barcelone, seule formation encore présente à avoir déjà gagné la Ligue des Champions (neuf fois, un record). Qui voyez-vous en finale entre les Macédoniens et les Catalans ?

Avantage à l’expérience et au vécu de Barcelone. Les Espagnols l’ont gagné à plusieurs reprises mais avant cette nouvelle formule du Final Four. Depuis, Barcelone n’a manqué qu’une seule fois le « Final4 », à savoir la saison dernière. Dans le jeu, le FCB se rapproche de Paris et le Vardar Skopje est une formation très désagréable à jouer. Il s’agit de la première apparition du Vardar à ce stade de la C1, qui se retrouve un peu dans la position de Kielce l’an dernier (vainqueur de la LDC 2016).

Pour conclure, quel est votre favori dans ce dernier carré ?

Je pense que Paris a toutes les armes pour être titré ce week-end. Quand on regarde l’équipe type de la compétition donnée vendredi, on voit qu’elle est composée pour moitié de joueurs parisiens (rires). En terme de qualité, cela parle en faveur de Paris. Surtout, l’équipe est prête avec 10 jours de préparation depuis le dernier match de championnat. Et comme c’est l’année des Paris-Barcelone, je vois cette confrontation en finale !