EN DIRECT Finale Handball 2017 : En route vers la 6e étoile !

Reuters

Une énorme fête. La finale du championnat du monde promet d’être un rendez-vous avec l’histoire du handball tricolore. Après le sacre à la maison de 2001 face à la Suède, c’est face à la Norvège que les Tricolores vont chercher, 16 ans après, à devenir maître du monde à domicile. Entre-temps, les Bleus ont tout emporté sur leur passage avec déjà 5 titres mondiaux et dix sacres internationaux en douze finales… 

Référence absolue et championne du monde en titre, c’est évidemment avec le statut de large favorite que l’équipe de France aborde ce rendez-vous. Et les Bleus l’assument parfaitement. "Depuis le début, on s’est dit: « On est là pour gagner ». On n’est plus qu’à une heure, tout le monde attend ça, on attend ça, il n’y a pas de souci. A nous de faire le taf", plaide ainsi Valentin Porte indispensable couteau suisse qui évolue ailier ou arrière droit et qui défend comme un lion depuis le début de la compétition.

Le souvenir des JO en piqûre de rappel

Le souvenir de la finale perdue aux Jeux Olympiques face au Danemark représentera une piqûre de rappel. Car en phase de poules, les Bleus avaient justement dominé l’équipe de Mikkel Hansen. Comme ils sont venus à bout de la Norvège à Nantes (31-28)… "Peut-être qu’on part avec un désavantage, ils auront cette fois de vengeance, de revanche", glisse un Valentin Porte néanmoins conscient de la puissance de frappe de Bleus bien plus frais qu’à Rio à l’heure d’aborder cette finale.     

Une fraîcheur physique et 24 heures de repos supplémentaires par rapport aux Norvégiens qui ont joué les prolongations contre la Croatie vendredi soir. Les rotations, c’est sans doute la clé des succès à venir et la marque de fabrique de cette équipe version Dinart-Gille. "C’est un message fort envoyé, pour montrer qu’il y a énormément de talent en France. Toute l’équipe est responsabilisée, il n’y a plus quelqu’un qui peut se dire je ne vais pas entrer. Tout le monde s’est imprégné du projet. Même pour nous c’est positif", reconnaît Cédric Sorhaindo. 

Des Bleus qui seront de surcroît poussés par un public incroyable et animés par une rage de vaincre sans faille. La 6e étoile sera à ce prix.

La finale du Mondial 2017 France - Norvège est à suivre dimanche à 17h30  sur beIN SPORTS 1