Portugal : Les révélations de la saison

Panoramic

La Liga NOS vient de toucher à sa fin. Suite à cette passionnante saison, il est temps de tirer de dresser un bilan des révélations de la saison.

 

Ederson Moraes – SL Benfica

Invité surprise dans le XI de Benfica lors du derby éternel au début du mois de mars face au rival le Sporting Lisbonne, pour cause de blessure de Julio César le gardien titulaire lors de l’entraînement la veille du match, c’est ainsi qu’Ederson fut pour la première fois titulaire cette saison. Depuis ce match, il n’a pas quitté les cages lisboètes et cela même avec le retour de blessure de Julio César. Le jeune gardien de 22 ans, très fort sur sa ligne, très bon dans le jeu aérien, excellent dans ses sorties et doté d’une très puissante frappe de balle, a réalisé une fin de saison remarquable permettant à Benfica d’être compétitif et de remporter 2 titres nationaux. Ederson c’est quatorze titularisations consécutives toutes compétitions confondues, pour cinq clean sheets et dix buts encaissés seulement. Sélectionné avec le Brésil pour la Copa América Centenario, le jeune portier du Benfica est d’ores et déjà dans les viseurs des plus grands clubs européens.

 

Nelson Semedo – SL Benfica

C’est bien l’une des surprises de l’effectif du Benfica Lisbonne cette saison. Le jeune latéral droit n’est passé par aucune catégorie de jeunes au Portugal. Il est recruté en 2013 du club de Fàtima (club de deuxième division) par l’équipe B de Benfica. Deux ans plus tard il intègre l’équipe A de Benfica suite au départ de Maxi Perreira pour Porto… Il réalise lors de ses premiers matchs des performances excellentes, aussi bien en championnat qu’en Ligue des Champions. Nelson Semedo (19 ans) très rapide et très bon balle au pied affole le public de la Luz par ses remontées de balles ou sur ses dédoublements. il possède un potentiel énorme et a su le démontrer en ce début de saison, même après son retour de blessure. Très rapidement il fait oublier le «mercenaire » Maxi Perreira et occupe sa place dans l’effectif de Benfica. Le sélectionneur Fernando Santos l’appelle en fin 2015 pour réaliser des matchs amicaux. C’est lors de ces mêmes matchs qu’il profitera de sa première titularisation et sélection en équipe du Portugal. Non sélectionné pour l’Euro 2016, il n’y a pas de doute sur le fait qu’il représente le futur de Benfica mais aussi de la sélection portugaise.

 

Victor Lindelöf – SL Benfica

Le jeune défenseur suédois profite des blessures de l’éternel capitão Luisão et de Lisandro López à moitié de saison pour quitter la réserve de Benfica dont il fait partie depuis 2012. Placé en défense centrale (pourtant arrière droit de formation) au côté de l’expérimenté Jardel, il s’impose au fil des matchs. Il a joué 15 matchs cette saison dont 14 comme titulaire et a participé à la remarquable épopée de Benfica en Ligue des Champions. Puissant, agressif, bon dans le jeu aérien et excellent tacleur, Nilsson Lindelöf a réalisé une excellente première saison. À 21 ans, il possède un palmarès déjà très développé : vainqueur de l’Euro espoirs 2015 avec la sélection suédoise, vainqueur de la Taça da Liga en 2014 et 2015, vainqueur du Championnat portugais en 2014, 2015 et 2016, et également vainqueur de la Taça de Portugal en 2014. Lindelöf, au réel potentiel, s’est révélé cette saison après un remarquable premier exercice et de nombreux clubs européens se sont positionnés sur son cas.

 

Miguel Layún – FC Porto

Le mexicain de 27 ans prêté par Watford au club portugais en début de saison joue aux postes de latéral droit et latéral gauche. Ambidextre, Layún a joué 27 matchs de championnat et marqué 5 buts. Rapide, bon tacleur, offensif, agressif et très bon balle au pied, il a été cette saison un élément essentiel de l’effectif de Porto. Il a réalisé une première saison au Portugal très convaincante et a surpris bon nombre d’observateurs, se plaçant comme meilleur latéral gauche du championnat. Il vient récemment de signer un contrat au FC Porto qui a levé l’option d’achat de 6 millions d’euros.

 

Renato Sanches – SL Benfica

Ce jeune que l’on ne présente plus est bien l’une voire la plus grosse révélation de cette saison en Europe. Renato intègre le groupe de Benfica en début de saison sous les ordres de Rui Vitoria et arrive à s’imposer très rapidement. En effet le jeune « buffle » comme il est surnommé au Portugal apporte beaucoup de vitesse et d’agressivité au jeu de Benfica. Le petit milieu relayeur emballe les supporters à chaque récupération et à chaque remontée de balle. Ce jeune à qui tous promettent un avenir radieux possède un caractère énorme, une agressivité folle et une dégaine insolente sur le terrain, cela faisant de lui un joueur très atypique. De plus il fait déjà tomber les records, c’est le plus jeune joueur du siècle a avoir joué un match de Ligue des Champions pour Benfica et le plus jeune buteur du siècle à l’Estádio da Luz. À 18 ans, il a réalisé une saison pleine (35 matchs), est comparé à Eusebio, a enflammé les stades portugais et Européens et a signé avant la fin de saison un contrat de 5 ans avec le Bayern Munich.

 

André Horta – Vitória de Setúbal

Benfiquista entre 2004 et 2012, il s’engage à 15 ans au Vitória Setúbal. Il joua quelques minutes en fin de saison précédente. Mais c’est cette saison que Domingos Paciência le lança dans le grand bain. Pour sa première saison professionnelle, André Horta a joué 32 matchs dont 21 comme titulaire. Le petit (1m67) milieu offensif portugais a marqué 2 buts. Doté d’une bonne vision du jeu, très lucide, très technique et agile, avec une bonne conduite de balle et un style explosif, le “crack” de Setúbal a brillé cette saison. Il incarne une véritable promesse et vient de signer un contrat de 5 ans à Benfica pour marquer son retour dans son “club de toujours”.

 

Jesús Corona – FC Porto

Le jeune mexicain est arrivé dans le nord du Portugal lors des dernières heures du mercato d’été 2015. Il s’intègre très facilement dans un effectif très hispanique (à l’époque sous les commandes de Julen Lopetegui). Arpès sa première titularisation et un doublé, il s’installe comme titulaire. Jesús Corona ne fait qu’impressionner dans le championnat portugais et aligne des performances remarquables. Le petit milieu droit de 23 ans, auteur de 8 buts et 2 passes décisives, a réalisé une très intéressante première saison du point de vue statistique. Il a été dans cette année difficile de Porto l’une des seules bonnes nouvelles… Buteur, passeur, dribbleur fantasque et rapide : Corona possède toutes les qualités d’un ailier moderne.

 

Diogo Jota – SC Maritimo

Le milieu offensif portugais a absolument explosé cette saison en Liga NOS. Auteur de 12 buts en championnat, il vient de réaliser sa première saison complète (31 matchs). Explosif, très technique et avec une très bonne vision du jeu, Diogo a permis à son club de bien se positionner au classement. Il a véritablement étalé son talent sur les pelouses portugaises et représente une promesse pour la sélection nationale. Le talentueux joueur de Paços de Ferreira, de seulement 19 ans, était prêt de signer à Benfica mais lors du dernier jour du mercato hivernal, déjà représenté par le très reconnu Jorge Mendes, il s’est engagé pour cinq saison à l’Atletico Madrid.

 

Kostas Mitroglou – SL Benfica

L’attaquant grecque est prêté en début de saison par Fulham à Benfica. D’abord remplaçant et pas très convaincant, Mitroglou a su se relever. Effectivement, au fil de la saison, il a su prendre sa chance et a réussi à s’imposer dans l’effectif et terminé une saison de 32 matchs dont 26 comme titulaire avec 19 réalisations, formant avec le brésilien Jonas une des paires d’attaquants les plus prolifiques d’Europe. Attaquant pivot, très bon dans le jeu aérien et tueur devant le but, « Mitrogolos » (surnom donné par les supporters Benfiquistas) est devenu une pièce importante du dispositif de Rui Vitoria qui n’a pas hésité à le placer au côté de Jonas, précédemment seul attaquant de pointe de la formation rouge et blanche. Pari concluant, Kostantinos Mitroglou (28 ans) s’est récemment engagé pour quatre saisons avec le club lisboète qui a levé l’option d’achat fixée à 7 millions d’euros.

 

André Silva – FC Porto

“Crack” et phénomène de la formation Portista, André Silva fait ses débuts en décembre 2015 sous les ordres de Julen Lopetegui. Au fil de la fin de saison, des changements d’entraîneur, des difficultés rencontrées par Porto et des attaquants en panne sèche, le pur produit de l’académie de Porto se voit gagner du temps de jeu et finir la saison en championnat avec 9 matchs dont 4 comme titulaires. L’attaquant de 21 ans a marqué 1 seul petit but en championnat mais les observateurs du football portugais remarqueront un pur talent chez ce jeune joueur. Il est même titulaire lors de la finale de la Taça de Portugal face à Braga. Il marque 2 buts dont 1 retourné acrobatique, permettant d’arracher les prolongations et de faire espérer les supporters de Porto (défaite 2-4 aux penaltys). André Silva représente le Portugal dans toutes les catégories de jeunes. C’est le genre de joueur auquel tous promettent un remarquable avenir, c’est désormais à lui de le prouver sur du long terme.

 

Raúl Jiménez– SL Benfica

Le géant (1m90) mexicain arrive en début de saison en provenance de l’Atletico Madrid pour 9 millions d’euros. Placé tout le long de l’année n°3 dans la hiérarchie des attaquants, Jiménez a su profiter des 28 matchs joués, dont 8 comme titulaire, pour tirer son épingle du jeu et démontrer qu’il méritait mieux. Cependant il a devant lui une des meilleures attaques d’Europe (Jonas – Mitroglou), ce qui l’empêche de parvenir à être plus souvent titulaire. Mais Jiménez, joueur véloce, très bon de la tête, technique et hargneux a réalisé lors de ses apparitions de grosses performances, étant même un acteur fondamental de la conquête du « Tri » du SLB grâce à ses cinq buts, débloquant des matchs difficiles et permettant à Benfica de rester dans la course au titre. L’attaquant de 25 ans, international mexicain, fut un homme de l’ombre de la saison de Benfica et devrait prendre d’avantage d’ampleur la saison prochaine.

Tous ces joueurs ont connu cette saison une ascension fulgurante… Pour quelques uns, elle leur a permis de se dévoiler et de s’exprimer sur le terrain. Pour d’autres la saison n’est pas finie et ils ont encore les compétitions internationales pour illustrer d’avantage leur talent. Ces joueurs sont de véritables phénomènes qui ont encore une grosse marge de progression. Tous ces joueurs seront à suivre de près la saison prochaine car ils devront désormais confirmer les attentes et les espoirs placés en eux. Tous sont dans le viseur des plus grands clubs européens, et quelques uns se sont même déjà engagés chez des cadors de nos compétitions européennes.

R. Dendani