Pedro fait déjà la différence

Reuters

"91e, but de Pedro, 1-0 pour Manchester United !" Cette blague avait bien amusé les fans de Premier League, samedi midi sur Twitter, lors du nul à Old Trafford contre Newcastle (0-0). Ce Pedro Rodriguez, longtemps annoncé chez les Red Devils, n’a pas eu besoin d’être le sauveur de Chelsea, sa nouvelle équipe depuis jeudi et un transfert de 30 millions d’euros en provenance du Barça. Il a néanmoins frappé fort pour sa première en Premier League, en marquant et en donnant une passe décisive lors de la victoire contre West Brom (2-3), dimanche.

Le nouvel ailier droit de José Mourinho n’a eu besoin que de 20 minutes pour trouver le chemin des filets, d’une frappe déviée par un défenseur local (20e). Dix minutes plus tard, sa tentative trop croisée était poussée au fond des filets par Diego Costa (30e). Grâce à une troisième réalisation d’un international espagnol, du pied droit d’un Cesar Azpilicueta opportuniste sur une remise du Brésilien d’origine (42e), les Blues ont ainsi mené 3-1 à la mi-temps du côté des Hawthorns. Mais le premier succès du champion, une semaine après la gifle contre Manchester City (3-0), fut difficile à obtenir.

Terry mouïse

Les Baggies ont su répondre coup pour coup durant la rencontre. S’il a manqué un penalty à 0-0 devant Thibaut Courtois (14e), James Morrison a d’abord réduit la marque en première période (35e) avant de relancer le suspense à l’heure de jeu d’une tête lobée (59e). Le CFC venait d’être réduit à 10 en raison de l’exclusion directe de John Terry, pour une faute inexistante aux abords de la surface (54e). Le début de saison du capitaine londonien, remplacé à la pause il y a une semaine, est décidément bien compliqué…

Les hommes de José Mourinho ont donc serré les dents pour repartir avec les trois points de la banlieue de Birmingham. Kurt Zouma, titulaire, a tenu bon, associé à Gary Cahill lors des 30 dernières minutes et seul Callum McManaman a failli faire jubiler ses supporters après avoir baladé Branislav Ivanovic sur la gauche (72e). Il n'y a pas eu de "West Brom time", avec une égalisation dans le temps additionnel, pour redonner le sourire aux supporters de MU...