Liverpool, attention à la chute

Reuters

S’offrir un possible duel avec son ennemi de toujours Manchester United, c’est le défi qui se propose à Liverpool dans son antre d’Anfield. Battu il y a deux semaines chez les Saints de Claude Puel (1-0), Jürgen Klopp et ses hommes doivent désormais réaliser un sans-faute pour retrouver les Red Devils, vainqueurs eux 2-0 de Hull City lors de leur demi-finale aller à Old Trafford.

Souvent brillante, l’armée rouge du Nord de l’Angleterre est bien plus terne depuis plusieurs matchs et a glissé à la quatrième place du championnat ce week-end après son revers à domicile contre les Gallois de Swansea (2-3), bons derniers au moment du coup d’envoi. La première défaite du club depuis plus d’un an à Anfield. Ultime coup de semonce d’un mois de janvier où Liverpool a déraillé avec seulement une victoire en six matchs. Et encore, celle-ci fut décrochée lors d’un replay de FA Cup contre Plymouth (0-1), équipe de League Two (D4).

Alors, comment expliquer ce coup de mou des Reds ? L’absence de la perle sénégalaise Sadio Mané, parti pour la CAN, ne peut servir d’excuses à la meilleure attaque du Royaume. Le calendrier, lui, est aussi robuste pour les Liverpuldiens que pour les autres cylindrées de Premier League après l’intense période de boxing day mais l’exigeant jeu prôné par Klopp alterne forcément plus les capacités physiques de son équipe que celles de certains de ses concurrents.

Chelsea à l’horizon

"Si acheter un joueur pouvait résoudre tous nos problèmes, je serais stupide de ne pas le faire."

Jürgen Klopp

Le pressing quasi tout terrain pratiqué par les Reds émousse aussi bien les adversaires que les propres joueurs de Liverpool ; et l’effectif du coach allemand tire logiquement la langue. Une fraîcheur physique moins optimale qui se répercute sur la rigueur défensive de Liverpool, tandis que dans le même temps, les joueurs offensifs ne parviennent plus à compenser les manquements présents de l’autre côté du terrain. Le résultat est pour le moment sans appel : Liverpool ne tient pas la distance alors que se profile mardi prochain la réception du leader Chelsea.

Un match à quitte ou double dans la course au titre qui n’arrive pas forcément au bon moment pour la troupe de Klopp. Pour autant, le druide allemand n’entend pas modifier ces plans et céder à la panique. Pas de raison pour lui de tenter de renforcer son groupe d’ici la fin du Mercato hivernal. « Si acheter un joueur pouvait résoudre tous nos problèmes, je serais stupide de ne pas le faire, mais ce n'est pas si simple. » Cela le serait un peu plus si Liverpool avait la bonne idée de relancer sa dynamique en éliminant Southampton ce soir. Histoire de sortir d’une spirale négative qui pourrait vite contrarier les ambitions de titres à court terme de Liverpool.