Deschamps: "On ne force pas quelqu'un à être leader"