Reuters

Les Bleus prennent l'ascendant

Grâce à la victoire de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert face à la paire Zimonjic-Krajinovic (6-1, 6-2, 7-6 [3]), la France vire en tête face à la Serbie en demi-finale de la Coupe Davis. 

Après la journée "crispante" de vendredi, selon les mots de Yannick Noah, l'équipe de France a vécu une après-midi beaucoup plus tranquille, samedi, au Stade Pierre-Mauroy de Lille. Les Bleus peuvent remercier Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut qui ont remporté le double, toujours crucial en Coupe Davis, pour virer en tête face à la Serbie (2-1) et se retrouver ainsi aux portes d'une nouvelle finale.

La paire tricolore a livré un excellent match, quasi parfait, si l'on excepte ce "petit coup de mou" à 5-2, double break, au troisième set. "Ça m'est arrivé au pire moment, a confié Herbert, à chaud, sur beIN SPORTS. On est quand même plutôt très satisfaits de notre performance. On est heureux et fiers d'avoir amené un point à la France." Dans l'ensemble, les Bleus ont survolé cette rencontre. Avant de rendre leurs deux breaks d'avance dans le troisième acte, Mahut et Herbert n'avaient concédé que 7 points sur leurs 11 premiers jeux de service. 

A Tsonga de conclure

Il faut dire que l'équipe serbe, en face, était particulièrement faible. Avec un Nenad Zimonjic en capitaine-joueur, tout ancien n°1 mondial qu'il est, qui a bien fait ses 41 ans. Et un Filip Krajinovic, qui n'a joué que huit matches de double dans toute sa carrière sur le circuit ATP, et qui a concédé sa troisième défaite dans l'exercice en Coupe Davis. Mais il ne faut pas retirer le mérite aux Français qui ont réalisé leur meilleur match ensemble avec le maillot bleu. Mahut, pourtant arrivé blessé au mollet, a été très solide. Quant à Herbert, il a régalé à la volée et n'a pas hésité à se montrer agressif du fond de court.

Lancés l'été dernier à Trinec avec le statut officieux de meilleure paire du monde (ce qu'ils ont été officiellement plus tard dans la saison), "Nico" et "P2H" n'avaient pas encore joué à leur meilleur niveau en Coupe Davis, en se montrant parfois crispés les jours de victoire, et surtout en perdant le match à ne pas perdre, l'an passé, lors de la demi-finale en Croatie. Cette fois, les spécialistes tricolores ont mis les Bleus en orbite vers la finale. Jo-Wilfried Tsonga, sur ce qu'il a montré vendredi contre Djere, a tout pour conclure dès le premier simple dimanche.


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement