Coupe Davis, la FFT "valide" le projet de réforme

Reuters

C'est un coup dur pour les opposants au projet de réforme de la Coupe Davis. La Fédération française de tennis (FFT) soutient officiellement le projet porté par la société Kosmos du footballeur Gerard Piqué. C'est le résultat du vote qui s'est tenu vendredi à l'issue de l'assemblée générale extraordinaire organisée vendredi à Paris, où environ 9000 délégués se sont prononcés. Le "oui" l'a emporté à plus de 60%.

 

 

Désormais, le président de la FFT aura donc tout le loisir de voter pour cette réforme lors de l'AG de la fédération internationale (ITF), qui aura lieu au mois d'août. Pour rappel, le projet de refonte de la Coupe Davis, qui n'est pas totalement ficelé, prévoit pour le moment que la compétition, dès 2019, se déroulera en deux temps, avec un 1er tour en début d'année sur un schéma classique, et une grande finale organisée sur un lieu unique, regroupant 18 nations: les 4 demi-finalistes de l'édition précédente, les 12 vainqueurs du 1er tour, et 2 équipes invitées.

Cette réforme avait majoritairement été critiquée en France, par les joueurs et anciens joueurs, qui espéraient convaincre le président de la FFT Bernard Giudicelli, au cœur de l'élaboration du projet, de revoir sa position. A l'échelle mondiale, c'est un coup dur pour l'opposition car si d'autres présidents de fédération ont déjà annoncé qu'ils voteraient contre le projet, ces derniers espéraient compter sur le soutien de la France, pays historiquement très attaché à la Coupe Davis. Dans sa version traditionnelle.