McGregor arrêté pour agression !

Reuters

Virulent sur les réseaux sociaux, Conor Mc Gregor est passé de la parole aux actes en agressant un bus dans lequel avaient pris place d’autres combattants UFC. Un coup de sang commis à l’occasion d’une conférence de presse organisée ce jeudi à deux jours de l’UFC 223 qui pourrait précipiter la fin de sa carrière.

La veille, l’UFC avait annoncé qu’elle allait déposséder le combattant MMA irlandais de sa ceinture des poids légers, qu’il n’a pas défendue depuis son titre décroché en novembre 2016 et qui sera décernée au vainqueur, samedi, du combat entre Khabib Nurmagomedov et Max Holloway. Une décision à laquelle Conor McGregor n’avait pas manqué de réagir sur Twitter. "Je ne serai déchu de rien du tout, vous ne ferez rien sales putes", avait-il écrit tout en finesse.

Vitre fracassée

L’Irlandais a donc joint le geste à la parole en s’invitant, avec son entourage au media day de l’UFC 223. Et ce pour attaquer le bus par lequel arrivaient les combattants devant officier samedi. Barrière, poubelle, chariot : Conor McGregor et ses amis ont lancé tout ce qu’ils pouvaient en direction du véhicule. Le futur ex-champion des poids légers a lui-même lancé un chariot en métal qui a fracassé une vitre du bus comme en attestent les images diffusées par TMZ. Une attaque en règle qui pourrait également trouver son origine dans l'altercation qui a opposé, la veille, son protégé Artem Lobov et Khabib Nurmagomedov et son entourage.

 

Un geste qui pourrait être lourd de conséquences. Conor McGregor a d’ailleurs été entendu par la police new-yorkaise dans la soirée. Selon le New York Times, l'Irlandais s'est présenté de lui-même dans un commissariat. "Il n'a pas été inculpé, l'enquête suit son cours", a indiqué un porte-parole de la police de New York. Il risque néanmoins très gros, Michael Chiesa, blessé au visage par des éclats de verre, et Ray Borg, touché à l’œil étant d'ores et déjà forfaits pour la soirée de samedi. "Pour être honnête, je ne veux pas qu’il aille en prison", à quant à lui réagi Khabib Nurmagomedov qui devait affronter l’Irlandais en cas de victoire, samedi, sur Max Holloway.