Federer est éternel

Et un Masters 1000 de plus ! Roger Federer a dompté Stan Wawrinka à Indian Wells (6-4, 7-5) avec une aisance remarquable. Retour au premier plan confirmé !

Le boss est bel et bien de retour ! Comme à ses plus beaux jours, ou presque, Roger Federer (36 ans) confirme son retour au premier plan en s'adjugeant le premier Masters 1000 de l'année à Indian Wells ce dimanche. Le Suisse, dans la droite ligne d'un tournoi mené tambour battant, a surclassé en finale son compatriote Stan Wawrinka, dominé en deux sets secs (6-4, 7-5) et seulement 1h20' de jeu. Un 90e titre en carrière pour "Rodgeur" qui enchaîne de la plus belle des manières après sa victoire à l'Open d'Australie en début d'année. 

 

Et alors que ses rivaux Andy Murray et Novak Djokovic, d'ores et déjà forfaits pour Miami, sont tombés prématurément en Californie – et figureront après l'étape floridienne au-delà de la 10e place au classement de la Race, où Federer, n°1, a déjà creusé l’écart – le Bâlois, lui, a trouvé l’élixir de jeunesse. Non content de décrocher sa cinquième couronne à Indian Wells, à égalité avec Djokovic, Federer, qui aura survolé le tournoi sans perdre le moindre set, devient à bientôt 36 ans le vainqueur le plus âgé d’un Masters 1000 (*). Le 25e de sa carrière dans la catégorie !

Eprouvé autant par la fatigue d’un tournoi, où il a dû autrement s’employer que son vainqueur, que déçu de sa prestation, Wawrinka, le premier à s’emparer (et encore, une seule fois) de l’engagement de son adversaire en 48 jeux de service, avait bien du mal à réprimer quelques larmes à l’heure de commenter cette défaite. Et de s’adresser à son ami et néanmoins rival: "J’ai déjà perdu des matches compliqués contre toi, mais quand je te vois gagner, je suis ton plus grand fan. C’est toujours tellement bien de te voir jouer à ce niveau-là et pour de longues années encore." Il ne croyait pas si bien dire…

"J’ai vécu un conte de fées cette semaine, réagissait Federer, dont la longévité force en effet le respect. Je n’avais pas pu venir l’année dernière, je me sens chez moi ici depuis dix-sept ans que je joue ce tournoi." Et d’ajouter: "J’ai hâte de revenir l’année prochaine…"  Ça promet !

----------------------------------------
 (*) Devant André Agassi, 34 ans et 3 mois, Cincinnati 2004. 


Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité

beinsports.com est financé par la publicité, ce qui nous permet de vous proposer nos contenus gratuitement