Reuters

Paul et Florentin Pogba, en plein "bras de frères"

"Le jour est venu. Nous allons nous affronter sur un vrai terrain, plutôt que sur le mini-terrain du quartier": les frères Pogba sont prêts à ferrailler alors que le Manchester United de Paul reçoit le Saint-Etienne de Florentin jeudi (20h05 GMT) en 16e de finale aller d'Europa League.

Il est loin le temps où les deux frères s'affrontaient sur les aires de jeux de Roissy-en-Brie (région parisienne), où ils ont grandi.

A Old Trafford, il y aura donc d'un côté, Paul, 23 ans, international français (44 sélections), joueur le plus cher du monde depuis son retour (105 M EUR) dans le club le plus riche de la planète.

De l'autre, Florentin, 26 ans, défenseur international guinéen (12 sélections) des Verts, dont la valeur marchande est évaluée à trois millions d'euros selon le site de référence transfermarkt.

"Même si United est un grand club, tout est possible dans le football. Le fait qu'ils soient meilleurs que nous sur le papier n'a pas d'importance", a prévenu le grand frère sur le site de l'UEFA. 

La rencontre semble, en effet, déséquilibrée, même si les "Verts" sont cinquièmes de Ligue 1.
 
Les "Red Devils" et leurs nombreuses vedettes, eux, pointent à une modeste 6e place en Premier League, mais ils n'ont maintenant plus perdu depuis 16 journées.
                  
'Il devient fou' 
                  
A Florentin d'essayer d'enrayer la machine de José Mourinho bien souvent lancée à pleine vitesse par les percussions de Paul ou ses passes pour Ibrahimovic. 

Pas toujours titulaire depuis le début de la saison, le stoppeur gaucher semble avoir trouvé, dans l'esprit de Christophe Galtier et sur le terrain une place à gauche de la défense de l'ASSE.

Verra-t-il Paul aller le chercher dans sa zone? La confrontation physique entre les deux Pogba annonce des étincelles, alors que le plus petit des deux, Florentin mesure 1,89 m (1,91 pour Paul).

"S'il arrive lancé, et que je dois le tacler, je le ferais", a prévenu Florentin sur Téléfoot. "Je ne vais pas l'assommer c'est mon frère mais si je dois faire une faute, je la ferais."

Reste que le petit frère connait une saison en demi-teinte où il peine parfois à jouer comme le footballeur le plus cher du monde. 

Titulaire indiscutable, il n'a toutefois pas marqué ni délivré de passe décisive en championnat en 2017.

"Etre le joueur le plus cher du monde, je crois qu'il a mis ça de côté. Il joue son football, même si tout ce qu'il fait a trois ou quatre fois plus d'attention, bonne ou mauvaise. Il peut gérer tout ça car il est fort mentalement depuis tout petit", juge Florentin. "Mais il est irritable. Il ne supporte pas de perdre. J'ai appris à perdre. Mais lui, quand il perd, il devient fou."
                  
'Deux gagnants'                  
                  
Pour l'autre Bleu de ManU, Anthony Martial, la rencontre entre les deux frangins promet beaucoup. "Ils sont très connus pour être des blagueurs et des gros chambreurs, mais sur le terrain, ce seront deux guerriers qui donnent tout pour gagner", a commenté l'attaquant sur MUTV, la télé des "Red Devils".

"Si l'un des deux bat l'autre, il va immédiatement se prendre un paquet de moqueries. Ils feront donc tout ce qu'ils peuvent pour gagner", insiste Martial.

"La détermination sur le terrain c'est ce qui nous unit. On veut toujours gagner, ne rien lâcher", confirme Florentin, qui, contrairement à son frère formé au Havre, a fait ses classes au Celta Vigo. 

"Ne pas perdre, gagner les duels c'est un peu notre marque de fabrique. Depuis tout petit, on veut toujours gagner, avoir la rage, la grinta", continue Florentin, dont le jumeau Mathias évolue en attaque du Sparta Rotterdam. "Il y aura forcément un gagnant et un perdant mais pour la famille, il y aura deux gagnants parce que ce sera un souvenir inoubliable."