Lille s'offre Rennes avec la manière

AFP

Trois mois après avoir sauvé in extremis sa place dans l'élite, le Losc a montré un tout autre visage et a surclassé des Rennais décevants et qui avaient pourtant ouvert le score.

Ainsi, après le but inaugural de Clément Grenier, son premier sous ses nouvelles couleurs (43), les Dogues ont rapidement réagi par Lebo Mothiba (45), avant d'assommer les Bretons au retour des vestiaires grâce à Nicolas Pépé (54) et Jonathan Bamba (68), l'une des recrues estivales.

Au-delà du résultat, c'est surtout la manière que pourra retenir l'entraîneur lillois Christophe Galtier. Ses joueurs ont montré une détermination sans faille et ont réalisé une superbe performance collective, notamment en seconde période.

Ils auraient même pu aggraver le score à plusieurs reprises face à des Rennais dépassés et résignés durant la dernière demi-heure.

Les joueurs de Sabri Lamouchi, cinquièmes l'an dernier et qui vont retrouver la scène européenne en septembre, ont eux raté leurs débuts. 

Solides en première période, ils se sont effondrés après la pause.

En début de match, les deux équipes réalisaient de belles phases de jeu mais manquaient d'efficacité, à l'image de cette superbe action collective lilloise avec plusieurs passes redoublées, conclue par un centre de Fodé Ballo repoussé du pied par Tomas Koubek (19).


                  
Pépé omniprésent


              
Juste avant la mi-temps, Rennes parvenait tout de même à ouvrir le score à l'issue d'un contre rondement mené. Après une perte de balle de Xeka, James Lea Siliki centrait pour Grenier, dont la frappe enroulée terminait dans le petit filet de Mike Maignan (0-1, 43).

Mais les Dogues réagissaient rapidement et revenaient logiquement au score. Après un bon travail de Pépé et Yassine Benzia, Zeki Celik centrait pour Mothiba, qui enchaînait contrôle de la poitrine et frappe puissante pour tromper Koubek (1-1, 45).

Dès la reprise, Lille étouffait Rennes et se montrait dangereux d'emblée: 
Pépé oubliait Mothiba, seul au point de penalty, et butait sur Koubek (47).

L'Ivoirien, omniprésent samedi, se rattrapait peu après en concluant du plat du pied un superbe travail de Benzia, qui transperçait la défense bretonne avant de servir idéalement le buteur nordiste au point de penalty (2-1, 55).

Rapides et tranchants, les Dogues enfonçaient le clou quelques minutes plus tard. Après avoir intercepté une passe rennaise et lancé Benzia, qui lui redonnait le ballon, Pépé décalait Bamba, qui contrôlait avant de tirer au ras du poteau, prenant le portier breton à contre-pied (3-1, 68).

Cette première victoire est prometteuse pour le Losc, qui devra toutefois confirmer dès la semaine prochaine sur la pelouse de Monaco, lui aussi vainqueur 3-1 samedi, à Nantes.