WTA : Un record de revenus pour Naomi Osaka

Tombeuse de Serena Williams en finale de l’US Open 2018, Naomi Osaka a de nouveau fait chuter l’Américaine. Mais, cette fois, ce n’est pas sur le plan sportif que la Japonaise a détrôné son aînée. En effet, selon le classement établi par le magazine américain Forbes, Naomi Osaka a été l’athlète féminine la mieux rémunérée sur les douze derniers mois. En cumulant ses gains en tournois et ses juteux contrats de partenariats, dont celui noué depuis avril dernier avec la marque américaine Nike, la joueuse de tennis de 22 ans a encaissé pas moins de 37,4 millions de dollars (34,3 millions d’euros) durant l’année écoulée. Alors que Serena Williams pointait en tête de ce classement depuis quatre ans, l’Américaine doit s’incliner pour 1,4 million de dollars (1,28 million d’euros).

Osaka dépasse Sharapova mais reste loin de ses confrères masculins


Le total atteint par Naomi Osaka est du jamais vu pour une athlète féminine. En effet, la Japonaise efface des tablettes Maria Sharapova qui avait atteint le total de 29,7 millions de dollars (27,2 millions d’euros) au titre de l’année 2015. Toutefois, l’ancienne numéro 1 mondiale reste loin de la tête du classement des athlètes les mieux payés avec une 29eme place, contre la 33eme pour Serena Williams. Interrogé par le magazine Forbes sur les raisons de cette progression fulgurante de Naomi Osaka, le professeur de business du sport à l’USC Marshall School of Business David Carter assure que cela vient « sa jeunesse et sa fraîcheur dans le business sportif. Ajoutez à cela sa double culture et vous réunissez tous les ingrédients pour séduire un public jeune et global. Elle est devenue une icône du marketing sportif. » Reste maintenant à la Japonaise à rester sur sa lancée, même si les résultats sportifs sont en berne depuis plusieurs mois, avec notamment une élimination dès le 3eme tour à l’Open d’Australie cette année.