WTA - Indian Wells : Jabeur affrontera Badosa dans la seconde demi-finale

Le rêve continue pour Ons Jabeur. Depuis deux ans, la joueuse tunisienne de 27 ans vit un véritable conte de fée. Et ce n'est pas encore en Californie cette semaine qu'elle risque de descendre de son petit nuage. La quart de finaliste de l'Open d'Australie en 2020 (une première pour une joueuse africaine dans un tournoi du Grand Chelem) - elle l'avait de nouveau été un an plus tard à Wimbledon - s'est en effet qualifiée jeudi pour la demi-finale d'Indian Wells. Le dernier carré, Jabeur, victorieuse cette année à Birmingham de son premier titre sur le circuit, connaissait déjà. En revanche, elle n'avait encore jamais atteint ce stade dans un tournoi d'une telle envergure (WTA 1000, soit l'équivalent du Masters 1000 chez les hommes). Mieux encore pour la protégée d'Issam Jellali, qui en est désormais à 48 matchs gagnés en 2021 : son succès (aisé) de jeudi en quarts de finale face à l'Estonienne Anett Kontaveit (7-5, 6-3 en 1h27 de jeu), qu'elle aurait même pu battre plus facilement encore (elle a mené 4-1 dans le premier set), l'assure d'ores et déjà de faire partie lundi des dix meilleures joueuses du monde.

Première pour Badosa également


Qu'elle batte ou pas Paula Badosa, avec une place en finale à la clé, Jabeur intégrera en effet le Top 10 au prochain classement, au pire à la 9eme place (la 8eme à la Race), et ce dix ans après son titre en juniors à Roland-Garros. Là encore une grande première pour une joueuse du continent africain (et pas seulement pour une joueuse d'un pays arabe). En face d'elle, l'actuelle 14eme au classement et joueuse la mieux classée encore en course dans le tournoi, retrouvera ainsi la jeune Espagnole de 23 ans qui avait déjà marqué les esprits en atteignant les quarts de finale à Roland-Garros en juin dernier et d'en faire de même lors des Jeux de Tokyo plus récemment, comme à Cincinnati. La 23eme au classement (elle entrera lundi dans le Top 20) a encore frappé fort jeudi en s'offrant là non plus sans vraiment trembler (6-4, 7-5 en 1h27 de jeu) l'ancienne numéro 1 mondiale Angelique Kerber. D'autant plus impressionnant que Badosa n'avait encore jamais disputé le tournoi.

INDIAN WELLS (Etats-Unis, WTA 1000, dur extérieur, 7 024 656€)
Tenante du titre (en 2019) : Bianca Andreescu (CAN)

Demi-finales
Jabeur (TUN, n°12) - Badosa (ESP, n°21)
Azarenka (BIE, n°27) - Ostapenko (LET, n°24)

Quarts de finale
Jabeur (TUN, n°12) bat Kontaveit (EST, n°18) : 7-5, 6-3
Badosa (ESP, n°21) bat Kerber (ALL, n°10) : 6-4, 7-5
Azarenka (BIE, n°27) bat Pegula (USA, n°19) : 6-4, 6-2
Ostapenko (LET, n°24) bat Rogers (USA) : 6-4, 4-6, 6-3

Huitièmes de finale
Kontaveit (EST, n°18) bat Haddad Maia (BRE, LL) : 6-0, 6-2
Jabeur (TUN, n°12) bat Kalinskaya (RUS, Q) : 6-2, 6-2
Badosa (ESP, n°21) bat Krejcikova (RTC, n°3) : 6-1, 7-5
Kerber (ALL, n°10) bat Tomljanovic (AUS) : 6-4, 6-1

Azarenka (BIE, n°27) bat Sasnovich (BIE) : 6-3, 6-4
Pegula (USA, n°19) bat Svitolina (UKR, n°4) : 6-1, 6-1
Rogers (USA) bat Fernandez (CAN, n°23) : 2-6, 6-1, 7-6 (4)
Ostapenko (LET, n°24) bat Swiatek (POL, n°2) : 6-4, 6-3

>