WTA - Doha : Ostapenko écrase Bertens, Brady balayée par Kontaveit, Muguruza rejoint Sabalenka

Retour manqué pour Kiki Bertens. Pour son premier match depuis sa défaite en 8emes de finale du dernier Roland-Garros, la Néerlandaise a mordu violemment la poussière (6-0, 6-2, 57 minutes de jeu), ce lundi face à une Jelena Ostapenko impitoyable. La Lettone sortie d'entrée il y a quinze jours à l'Open d'Australie par l'une des révélations du tournoi la Tchèque Karolina Muchova, future demi-finaliste, n'a laissé que deux jeux à la numéro 11 mondiale, naturellement à court de rythme et en manques de repères après cette opération d'un tendon d'Achille qui l'avait obligée à renoncer à disputer ce premier Majeur de la saison. Sous les yeux de Marion Bartoli et de son mari, la nouvelle protégée de l'ancienne championne française a marché d'entrée sur Bertens, qui a uniquement réagi - mais bien timidement - dans une seconde manche toutefois complètement à l'avantage là aussi de la numéro 51 au classement WTA. Au deuxième tour, l'inattendue lauréate Porte d'Auteuil en 2017 pourrait être opposée à l'une des autres héroïnes à Melbourne en ce début d'année : l'Américaine Jessica Pegula, parvenue en quarts de finale.

A.C

Brady balayée 


Le premier match de Jennifer Brady en tant que finaliste en titre d'un tournoi du Grand Chelem n'aura duré que 55 minutes ! L'Américaine, désormais 13eme mondiale après sa défaite en finale de l'Open d'Australie contre Naomi Osaka il y a neuf jours, n'a pas existé lors de son premier tour à Doha, contre Anett Kontaveit (24eme). L'Estonienne s'est imposée 6-1, 6-2 lors d'une rencontre à sens unique, où elle n'a eu aucune balle de break à défendre et s'en est procuré 20 sur le service de Brady ! L'Américaine a été breakée à 1-0 et 3-0 dans le premier set et à 1-1 et 4-2 dans le deuxième. Elle tentera de se reprendre la semaine prochain du côté de Dubai. Garbine Muguruza, 16eme mondiale, n'est quant à elle pas tête de série au Qatar, mais elle elle parvenue à franchir le premier tour en disposant de Veronika Kudermetova (34eme) sur le score de 6-2, 7-6 en 1h47. L'Espagnole a remporté le premier set en breakant à 0-0 et 4-2, puis a mené 4-2 et 5-4 dans le deuxième, avant de se faire débreaker, et finalement s'imposer au tie-break, sur le score de 7-4. Elle aura droit à un huitième de finale très compliqué, contre Aryna Sabalenka, tête de série n°3, qui l'a battue lors de leur unique confrontation, à Pékin en 2018.

 




DOHA (Qatar, WTA 500, dur extérieur, 418 411€)
Tenante du titre : Aryna Sabalenka (BIE)

1er tour
Svitolina (UKR, n°1) - Bye
Zheng (CHN) - Anisimova (USA)
Rybakina (KAZ) - Siegemund (ALL, Q)
Azarenka (BIE, n°8) bat Kuznetsova (RUS) : 6-2, 6-3

Sabalenka (BIE, n°3) - Bye
Muguruza (ESP) bat Kudermetova (RUS) : 6-2, 7-6 (4)
Sakkari (GRE) bat Sherif (EGY, WC) : 6-0, 6-3
Keys (USA) - Bencic (SUI, n°6)

Kontaveit (EST) bat Brady (USA, n°7) : 6-1, 6-2
Kerber (ALL) bat Buyukakcay (TUR, WC) : 6-4, 6-2
Kr.Pliskova (RTC, Q) - Pavlyuchenkova (RUS)
Kvitova (RTC, n°4) - Bye

Ostapenko (LET, WC) bat Bertens (PBS, n°5) : 6-0, 6-2
Q.Wang (CHN) - Pegula (USA, Q)
Jabeur (TUN) - Blinkova (RUS, Q)
Ka.Pliskova (RTC, n°2) - Bye

 


>