WTA - Cincinnati : Qualifiée pour les quarts, Garcia devrait être tête de série à l'US Open

panoramic

Quel été pour Caroline Garcia ! Depuis sa victoire en double à Roland-Garros avec Kristina Mladenovic, qui intervenait après une longue coupure pour cause de blessure au pied, la Lyonnaise de 28 ans brille sur le circuit WTA ! Victorieuse des tournois WTA250 de Bad Hombourg (sur gazon) et de Varsovie (sur terre battue), demi-finaliste à Lausanne et huitième de finaliste à Wimbledon, Garcia va disputer son premier quart de finale en WTA 1000 depuis 2018 (à Montréal) ce vendredi du côté de Cincinnati. Issue des qualifications car son classement de la semaine passée ne lui permettait pas d'entrer directement dans le tableau, la Française a signé une cinquième victoire de suite ce jeudi, contre Elise Mertens, classée deux rangs devant elle (33eme contre 35eme). Face à cette joueuse qu'elle avait déjà battue trois fois sur cinq, Garcia s'est imposée 6-4, 7-5 en 1h46, malgré une frayeur sur la fin.


Garcia virtuellement 31eme


Breakée d'entrée de match, la Française est parvenue à égaliser à 3-3, puis elle a réussi le break au meilleur moment, à 5-4. Sur sa lancée, elle a déroulé dans le deuxième pour mener 4-1, puis 5-2, et plus rien ne semblait l'arrêter. Mais après s'être montrée de plus en plus menaçante sur le service de "Caro", Mertens a fini par la breaker à 5-3 sur sa sixième occasion du set. Elle s'est procurée deux nouvelles balles de break à 5-5, mais Garcia a fini par sortir de sa torpeur (peut-être un coup de chaud ?), a failli casser sa raquette, et a remporté le jeu pour mener 6-5. Restait alors à breaker à la Belge pour conclure, et elle y est parvenue, pour s'offrir cette belle victoire. Un succès qui lui permet de grimper virtuellement au 31eme rang mondial, ce qui signifie qu'à part si Shuai Zhang et Ajla Tomljanovic brillent en cette fin de semaine dans l'Ohio, elle sera tête de série à l'US Open. Qui l'aurait prédit lorsqu'elle a débuté Roland-Garros en étant 79eme mondiale ? Pour assurer son statut de tête de série, le plus simple sera de battre Jessica Pegula (2-1 pour l'Américaine dans les confrontations) ou Emma Raducanu (1-1) vendredi. Ce qui ne semble plus impossible pour la Lyonnaise.

>