US Open (F) : Mais qui est Emma Raducanu ?


Une première participation déjà historique pour la jeune Britannique Emma Raducanu qui devrait souffler ses 19 bougies le 13 novembre prochain ! La native de Toronto voudrait bien imiter une autre joueuse de la même génération qu'elle, la Canadienne Leylah Fernandez, née aussi en 2002, qui s'est qualifiée mardi en écartant la numéro 5 mondiale Elina Svitolina. Mes deux jeunes joueuses pourraient même se retrouver en finale. Mais avant ça, la Britannique née d'une mère chinoise et d'un père roumain devra affronter pour la première fois de sa jeune carrière une joueuse du Top 20. C'est la Suissesse Belinda Bencic, 11eme joueuse mondiale, en forme olympique puisqu'elle a remporté la médaille d'or à Tokyo, qui se dressera sur la route de Raducanu en quart de finale ce mercredi à 18h00.


"Une future superstar" selon Navratilova


La révélation du tournoi, présente sur le circuit professionnel depuis fin 2019, a dû stopper son ascension à cause de la crise du Covid-19 et s'est ainsi consacrée à ses examens pour obtenir cette année l'équivalent du baccalauréat. Depuis débarrassée de ces contraintes, elle fut invitée par l’organisation de Wimbledon cet été pour participer pour la première fois de sa carrière à un tournoi du Grand Chelem. Alors classée seulement 338eme mondiale, elle a étonné tout le monde en éliminant Vitalia Diatchenko (7-6, 6-0), la 42eme mondiale Markéta Vondroušová (6-2, 6-4), puis la Roumaine Sorana Cîrstea (6-3, 7-5), avant d'abandonner lors de son huitième de finale face à Ajla Tomljanović (6-4, 3-0) en raison de problèmes respiratoires dus à l'enjeu. A l'US Open, elle est passée par les trois tours de qualification, avant d'éliminer sur sa route Stefanie Voegele, Shuai Zhang, Sara Sorribes Tormo et Shelby Rogers sans perdre un seul set. Des prestations qui ont conquis l'ex-numéro un mondiale Martina Navratilova, au micro d'Amazon Prime : "C'est une superstar en devenir. On ne veut pas trop lui mettre la pression mais elle a le truc. Vous l'avez vu la première fois que vous avez observé Nadal ou Djokovic. Vous le voyez pour Alcaraz. Elle est née pour ça". Des comparaisons plutôt flatteuses pour la jeune Britannique qui voudra marcher sur les pas de ses idoles, mais attention à ne pas trop vite se brûler les ailes. 

>