Badosa sans pitié pour Ferro

Panoramic
Avec beaucoup de défaites et très peu de victoires, dont la plupart sur des circuits inférieurs, c'est un euphémisme que de dire que Fiona Ferro vit depuis le début de la saison l'une des périodes les plus délicates depuis le début de sa carrière. Retombée à la 130eme place mondiale alors que l'époque où elle était la meilleure joueuse française ne semble pas si loin que cela, la native de Libramont-Chevigny, en Belgique, n'aurait d'ailleurs pas pu prétendre au tableau final de ce Roland-Garros si les organisateurs ne lui avaient pas accordé une invitation. Le risque, c'était alors de tomber contre un gros morceau. Ferro n'y a pas échappé, et c'est face à Paula Badosa, numéro 4 mondiale, que la joueuse de 25 ans avait la lourde tâche mardi de se refaire une santé.

Deux jeux dans le premier set, deux points dans le second...


Non seulement elle n'y est pas parvenue, mais elle a de surcroît reçu une leçon de tennis face à l'Espagnole, qui ne lui a laissé que deux jeux (6-2, 6-0). Moins d'une heure (55 minutes) a suffi à la quart de finaliste de la dernière édition pour faire mordre la poussière à la Française, balayée pendant les deux sets et qui n'a pas résisté plus de 18 minutes à Badosa lors d'une seconde manche cauchemardesque au cours de laquelle l'ex-numéro 1 française n'a inscrit que... deux points. Comme lors de ses trois premières participations au tournoi (en 2014, 2015 et 2017), comme en 2019 également, Ferro quitte Roland-Garros dès le premier tour. cela ne lui était plus arrivé depuis trois ans. Mais il fallait s'y attendre, surtout face à une joueuse du calibre de Badosa. L'Espagnole ne lui a d'ailleurs fait aucun cadeau.

>