Wimbledon : Serena Williams, en gazon conquis

Reuters

L'Américaine, qui a remporté sept fois en simple le prestigieux tournoi londonien, n'a plus joué de match officiel en simple depuis son abandon sur blessure au premier tour il y a un an, sur le gazon du All England Club. 

Son premier titre du Grand Chelem

Williams ouvre son palmarès en Grand Chelem à 16 ans en 1998 avec un sacre en double mixte, associée au Bélarusse Max Mirnyi, en dominant 6-4, 6-4 l'Indien Mahesh Bhupathi et le Croate Mirjana Lucic. Le premier de ses 39 succès en Grand Chelem, simple et doubles confondus.

Deux soeurs pas comme les autres

Il faudra attendre 2002 pour qu'elle remporte Wimbledon en simple en battant en finale sa soeur aînée Venus 7-6 (7/4), 6-3. Cette année-là, elle n'a pas perdu un set sur le gazon londonien où son sacre lui a permis de se hisser au rang de N.1 mondiale pour la première fois de sa carrière. L'année suivante, Serena bat de nouveau Venus en finale 7-6 (7/4), 6-3, mais l'aînée prendra sa revanche en 2008 en s'imposant 7-5, 6-4 en finale. Les soeurs Williams disputeront une quatrième finale, en 2009, remportée par Serena 7-6 (7/3), 6-2. En double, elles ont remporté ensemble en double 14 titres majeurs, dont six éditions de Wimbledon.

Deux ans de disette

Une blessure à un pied, après sa quatrième finale victorieuse à Wimbledon, en 2010, oblige Serena à faire une pause de deux ans dans sa razzia en Grand Chelem. Mais dès 2012, retour à la normalité avec un sacre en battant la Polonaise Agnieszka Radwanska 6–1, 5–7, 6–2, puis trois des cinq Majeurs suivants.

Le record de Steffi Graf

En 2016, elle remporte une 7e (et pour l'instant dernière) fois le titre en simple à Wimbledon, en battant l'Allemande Angelique Kerber 7-5, 6-3, ce qui lui permet de prendre sa revanche sur celle qui l'avait dominée en finale de l'Open d'Australie, en début d'année. Cette victoire lui permet d'égaler Steffi Graf, avec 22 titres majeurs. Un chiffre qu'elle a ensuite amélioré d'une unité en remportant l'Open d'Australie 2017. Mais depuis, l'Américaine court toujours après le record de l'Australienne Margaret Court (24 titres).

Douleurs à Wimbledon

L'Américaine manque le rendez-vous londonien en 2017, car elle est enceinte. Elle perd ensuite les finales des éditions 2018 (contre Kerber 6-3, 6-3) et 2019 (contre la Roumaine Simona Halep 6-2, 6-2). L'édition 2020 est annulée à cause du coronavirus. L'an dernier, elle est obligée d'abandonner dès son entrée en lice: blessée à une jambe, elle jette l'éponge après quatre jeux contre la Bélarusse Aliaksandra Sasnovich. Elle quitte le court en pleurs et n'a plus joué en simple depuis.


>