Wimbledon : Murray donne son avis sur l'exclusion des Russes et des Biélorusses



Après le Serbe Novak Djokovic ainsi que l'Espagnol Rafael Nadal, le Britannique Andy Murray a été interrogé sur le sujet. Présent en conférence de presse, le joueur s'est exprimé sur l'exclusion des joueurs et joueuses de nationalité russe et biélorusse à l'occasion de l'édition 2022 de Wimbledon, qui aura lieu entre les 27 juin et 11 juillet prochains, dans des propos rapportés par RMC Sport : "Je ne pense pas qu'il y ait de bonne réponse. Mon point de vue est que c'est une situation incroyablement complexe. J'ai parlé à certains joueurs russes, à certains Ukrainiens. Je me sens vraiment mal pour les joueurs qui ne sont pas autorisés à jouer et je comprends que cela leur semble injuste. Mais je connais aussi des personnes qui travaillent à Wimbledon et je sais à quel point elles se trouvaient dans une situation difficile. Je n'ai pas toujours été d'accord avec l'idée que 'Wimbledon ne se soucie que de lui-même et pas des joueurs'."

Murray débute à Madrid ce lundi


Si, comme Djokovic mais également Nadal, Andy Murray a donc montré son désaccord au sujet de cette décision, qui n'en finit décidément plus de faire parler, il ne s'est pas pour autant montré aussi catégorique que cela. En attendant ce prestigieux Grand Chelem, qu'il a remporté à deux reprises, d'abord lors de l'année 2013 puis en 2016, Andy Murray se trouve du côté de Madrid en Espagne, pour y disputer le Masters 1000. Et pas plus tard que ce lundi soir, le Britannique, 78eme joueur mondial et bénéficiaire d'une wild card, effectuera son entrée en lice. Avec un véritable choc pour débuter, puisque son premier adversaire sera, en effet, l'Autrichien Dominic Thiem, 91eme joueur mondial.

>